07 novembre 2005

TWELVE CUBIC FEET : Straight out the fridge


Offert par Paul Rosen le 28 avril 1987
Réf : NR2 -- Edité par Namedrop en Angleterre en 1982
Support : 33 tours 25 cm
7 titres

Avec Philippe R., nous avons passé une semaine de vacances à Londres en avril 1987, hébergés dans un appart en colocation, dans la chambre de Dave Evans, le bassiste de Biff, Bang, Pow !, qui était parti en tournée avec The Jesus and Mary Chain.
Une semaine bien chargée. Les quatre premiers jours, nous avons vu quatre concerts (Julian Cope, Felt/Wishing Stone/House of Love à la même affiche, les Jasmine Minks, et Ed Kuepper (enfin, j'ai vu Ed Kuepper, vus qu'on s'est manqués à un rendez-vous avec Philippe).
Sans compter qu'on a raté le soir de Julian Cope le concert des Scarlet Servants (c'est à dire Felt), qui jouaient à 500 mètres de là. Par contre, le lendemain, on est tombés sur Lawrence au rayon collectors du Record and Tape Exchange de Nottting Hill Gate, et puis sur Dan Treacy le lendemain dans le public du concert de Jasmine Minks.
Le reste de la semaine a surtout été consacré à l'enregistrement de "Bébé Tchernobyl", le 45 tours resté inédit de J.C. Brouchard.
Les deux colocataires de Dave, Paul et Fred (une fille), étaient présents pendant cette semaine, et nous avons bien fait connaissance. Paul m'a même offert le 45 tours sans pochette "New England" de Jonathan Richman & The Modern Lovers, qu'il venait d'acheter en double, et qui comporte une face B inédite, une version live de "Astral plane", issue des mêmes concerts que "Modern Lovers live".
Au fil des conversations, nous avons appris que Fred et Paul avaient fait partie d'un groupe, Twelve Cubic Feet, quelques années auparavant. Avant notre départ, Paul nous a offert à chacun un exemplaire de leur disque, un 25 cm avec une pochette dessinée rose et grise, et un petit livret photocopié à l'intérieur.
Il a insisté sur le côté modeste de la chose, mais à tort. D'ailleurs, il s'est bien gardé de nous dire qu'il avait joué avant Twelve Cubic Feet dans des groupes comme Exhibit A et les Reflections, qui ont tous les deux sorti des disques (et même chez Cherry Red pour les Reflections).
"Straight out the fridge" n'est certes pas un chef d'oeuvre méconnu, mais c'est un album 7 titres de très bonne tenue, bien dans le son de son époque : une new wave qui fait penser parfois à du Josef K moins nerveux, ou à Family Fodder (notamment pour les voix féminines). Seul gros défaut, le Casio, qui sur plusieurs titres n'est pas du tout intégré au mix.
J'aime particulièrement les trois titres de la face A, notamment "Blob" et "The Almshouse", mais c'est le troisième titre, "Evercare", qui figure sur la compilation "Messsthetics # 3" de Hyped to death, ce qui en fait donc le seul titre disponible de Twelve Cubic Feet.

PS : Grâce au site Hyped to death, j'ai appris que Paul est l'auteur d'un article intitulé "Technology and anarchy in the UK music industry".

Re PS : Quelques jours après avoir écrit ce billet, j'ai découvert en cherchant des informations complémentaires sur ce groupe que Dave Morgan, batteur de The Loft, des Weather Prophets et des Rockingbirds (entre autres !) avait joué avec 12 Cubic Feet, même si apparemment il n'est pas sur le disque. Selon la bio de son site officiel, c'est même lui qui a établi le contact entre The Loft et Alan McGee car il avait déjà joué à la Living Room avec 12 Cubic Feet.
Eric Jarvis, un autre ex-membre-du-groupe-qui-n'est-pas-sur-le-disque, en parle sur son blog.

LinkWithin

Linkwithin