26 novembre 2005

LAMBCHOP : The man who loved beer


Acquis chez Glitterhouse en Allemagne par correspondance vers 2001
Réf : efa 04974-03 -- Edité par City Slang en Angleterre en 1996
Support : CD 12 cm
Titres : The man who loved beer -- Alumni lawn -- Burly & Johnson

Voilà tout ce qu'il faut pour faire un bon single, même si le titre principal est extrait d'un album : une pochette originale, belle et énigmatique, pas juste la reproduction de la pochette de l'album (et là on a même un verso de pochette illlustré !), une excellente "face A" et deux faces B inédites, pas des remixes inutiles ou un autre titre de l'album.
"The man who loved beer" est une chanson assez emblématique du Lambchop des débuts, lente et douce. Les instruments entrent dans la chanson chacun leur tour; guitare acoustique, pedal steel, percussions, cordes et cuivres. Appremment, les paroles sont inspirées d'un poème intitulé "Débat entre un homme lassé de la vie et son âme", écrit par un égyptien près de deux mille ans avant Jésus-Christ.
Un single typique, donc, à part que justement "The man who loved beer" est tout sauf une chanson pop formatée pour le commerce de la musique. Et pourtant, à chaque écoute il me reste en tête les paroles du début des couplets ("To whom can I speak today") et celles de ce qui fait office de refrain ("And the violent man comes down on everyone"). David Byrne ne s'y est pas trompé, qui a repris cette perle sur son dernier albm en date.
"Alumni lawn" a été enregistré en 1992 dans le salon de Kurt Wagner. C'est un titre jazzy avec de l'orgue, ce qui est assez peu courant chez Lambchop, et du saxo notamment, et la voix éraillée typique de Wagner. Tout ça se termine par un grand éclalt de rire... "Burly & Johnson" est un instrumental à base de percussions, de ce qui ressemble à une trompette bouchée, de guitare et de guimbarde.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin