14 novembre 2005

CALEXICO : Spoke


Offert par Joey Burns à Reims le 13 octobre 1997
Réf : QS51CD -- Edité par Quarterstick aux Etats-unis en 1997
Support : CD 12 cm
19 titres

En avril 1997, une des premières bénédictions de l'internet a été de me permettre d'être informé en temps utile de la tournée européeenne de Giant Sand pour prendre mes dispositions pour aller les voir en concert à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne. Avant ça, comme leurs tournées européennes ne passaient généralement pas par la France, il n'y avait quasiment aucun moyen de savoir où et comment les voir.
Ce soir-là, à leur stand de disque, il y avait un 33 tours d'un groupe appelé Spoke, édité par Hausmusik. Joey Burns avait demandé aux gens de ce label après un concert en 95 s'ils accepteraient de sortir un disque de son groupe parallèle à Giant Sand. La démo était tellement bonne que le projet de single s'est transformé en album. Seul hic, quand les disques sont revenus du pressage et les pochettes de l'imprimerie, Hausmusik a appris que Burns et Convertino venaient de décider de changer le nom de leur groupe. Fini Spoke, bienvenue à Calexico ! Il était trop tard pour changer l'édition allemande en vinyl, qui est donc sortie sous le nom de groupe Spoke, sans titre d'album. Mais dix mois plus tard, pour la sortie en CD aux USA, "Spoke" était devenu le titre du premier album de Calexico.
A l'automne 97, ce n'est ni Giant Sand ni Calexico ni Spoke ni Lisa Germano qui étaient en tournée, mais un tout ça, puisque OP8 (les membres de Giant Sand plus Lisa Germano) tournaient pour promouvoir leur excellent album "Slush". Et là, pas besoin de faire des centaines de kilomètres pour aller les voir, puisqu'ils étaient programmés à L'Usine à Reims. Malheureusement, Howe Gelb n'était pas de la partie ce jour-là, car il avait dû se rendre au chevet de son ami Rainer.
Le 13 octobre 1997, donc, j'ai eu la chance de pouvoir interviewer OP8 en direct depuis le studio de La Radio Primitive. En repartant vers le lieu du concert, Joey m'a dit qu'il voulait me donner un exemplaire du CD de son nouveau groupe. C'est comme ça que je suis entré en possession de "Spoke", édité en digipack chez Quarterstick.
Bizarrement, j'ai deux albums préférés de Calexico : "Spoke" et "The black light". Un peu comme s'ils avaient été faits par deux groupes différents. "The black light" est l'album au son puissant, aux chansons enlevées, avec les premiers effets mariachis. "Spoke", venu avant le succès, un peu sous-estimé, c'est l'abum folk-rock, relax, détendu, acoustique, enregistré à la maison. Et quel album, avec ce chef d'oeuvre qu'est la chanson "Spokes", et toutes les autres bonne chansons du disque, comme "Low expectations" ou "Removed". Les influeneces hispanisantes sont même déjà présentes ("Sanchez"), tout comme le son de guitare de leur autre projet parallèle, les Friens of Dean Martinez ("Scout").
A mon humble avis, on devrait vendre "The black light" en lot avec "Spoke", afin que les fans connaissent mieux les différentes facettes de la musique de Calexico !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin