24 novembre 2005

CATHY CLARET : Cathy Claret


Acquis aux enchères par correspondance en novembre 2005
Réf : VICP-22 -- Edité par Victor au Japon en 1990
Support : CD 12 cm
12 titres

C'est bien entendu la connexion historique avec qui a fait que je me suis intéressé à l'achat de ce disque, couplé avec l'album suivant, "Soleil y locura" : Cathy Claret a longtemps été membre du Bel Canto Orquestra, et c'est sa voix, enregistrée alors qu'elle avait trois ans, qu'on entend sur le titre "Chanson" de Comelade.
Il s'agit de son premier album, sur lequel figurent notamment Pascal Comelade, Raimundo Amador du groupe Pata Negra à la guitare flamenco, et Jacques Lyprendi, un ancien du groupe Regrets, qui co-signe plusieurs chansons.
Les principaux ingrédients du disque sont simples : voix de lolita, ambiance bossa nova et guitare flamenco. Je me permets la facilité de la voix de Lolita car il y a justement une chanson intitulée « Loli-lolita ». Cette voix explique peut-être le succès de Cathy Claret au Japon, qui perdure en 2005, et en Espagne où elle réside. Du coup, tout ça me fait souvent penser à Sonoko, la japonaise francophile auteur d’un album classique sur un autre label belge, Crammed (celui-ci est sorti à l’origine sur les Disques du Crépuscule).
Il y a une reprise du « Lundi au soleil », la scie de Claude François, qui passe plutôt bien, mais qui est inutile, vu qu’il y a des originaux bien meilleurs, comme « Regarde-moi sourire », « Fin d’été » ou « Toi ».
La patte de Pascal Comelade se fait surtout sentir sur « She’s the rain » (les deux titres en anglais du disque passent plutôt bien), et bien sûr sur le dernier titre, un « Instrumental » qu’il a composé, et dont je n’arrive pas à déterminer s’il l’a aussi enregistré sur un de ses propres disques.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin