06 novembre 2005

OISEAUX DU PARADIS = BIRDS OF PARADISE


Acquis au vide-grenier des Vaillantes de la Marne à Châlons-en-Champagne le 25 septembre 2005
Réf : TT-8215 -- Edité par Tiare Tahiti à Tahiti dans les années 1960, probablement
Support : 33 tours 30 cm
12 titres

C'est à l'avant-dernier stand de ce tout petit vide-grenier - organisé par une association de gymnastes féminines, mais il n'y en avait pas sur place, en tout cas pas en tenue - que je suis tombé sur ce tas d'une trentaine d'albums posé à plat sur une table. C'est jamais pratique de regarder des disques posés comme ça, alors j'ai juste commencé par regarder les tranches, mais quand j'ai commencé voir plusieurs fois le mot "Tahiti", j'ai pensé que ça valait le coup de poser les disques sur la tranche et de les regarder un par un. J'ai failli renoncer, cependant, quand la propriétaire du satnd m'a annoncé que les disques étaient à 3 €. Je paie rarement cette somme pour un disque sur un vide-grenier. Mais j'ai persévéré, et bien m'en a pris, puisque je suis tombé effectivement sur plusieurs disques tahitiens années 60, dont celui-ci, une sélection d'Yves Roche enregistrée à Tahiti par le célèbre Gaston Guilbert pour son label Tiare Tahiti, avec une superbe photo de pochette prise par Gaston Guilbert lui-même. Je me suis aussi décidé pour un album en pressage tahitien d'Eddie Lund & His Tahitians, "Call of the coral isles", et pour l'album des Kavéka chez Vogue, "Surprise partie tamouré", qui reprend leurs 3 EPs, dont le génial "Elle est partie danser le tamouré". En temps normal, un seul disque de ce calibre aurait suffit à mon bonheur du jour, alors là, trois d'un coup, c'est un rêve de chineur !
Ça fait une paire d'années que je me passionne pour les chansons tahitiennes des années 1950. Je dis bien des chansons, calmes, belles et sereines, souvent chantées en duo, plus que des morceaux très rythmées, avec un ukulélé rapide, plus kitschs. Depuis en fait que je suis tombé sur le CD "Tahiti belle époque volume 4", chez Manuiti, qui reprend des enregistrements de Gaston Guilbert des années 50.
C'est également ce qu'on trouve sur "Oiseaux du paradis", avec des titres chantés par Alec, Teeva, Mila, Loma, Morito, Maeva, Bimbo et Pauline, dont plusieurs que je connaissais grâce aux CDs "Belle époque". La face B du disque est parfaite de bout en bout, avec notamment "Manu iti", "Rarahu ia loti", "Tahiti e" et "Vahine tahiti".
N'hésitez pas à pister les CDs Manuiti distribués par Playasound, notamment les Belle Epoque n°s 4, 9 et 2 : ils sont assez bien distribués et c'est un moyen simple de vous procurer un concentré de bien-être et de bonne humeur !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

peu à voir si ce n'est le ukulele un simple conseil: allez voir si vous ne connaissez pas les videos de julia nunes sur you tube, c'est quelque chose!
Ph

LinkWithin

Linkwithin