05 novembre 2005

THE ASSOCIATES : A


Acquis probablement chez New Rose à Paris dans les années 1980
Réf : FICSX 13 -- Edité par Fiction en Angleterre en 1981
Support : 45 tours 30 cm
Titres : A -/- Would I... bounce back

Etrange destin que celui de ce single, qui sort un an après l'album dont il est extrait (le premier et indispensable album des Associates, "The affectionate punch", pochette en noir et blanc avec le groupe sur une piste d'athlé)... et un an avant la version remix de cet album (pochette en couleurs, à éviter absolument).
En fait, on est vraiment à mi-chemin entre les deux version d' "Affectionate punch", car il ne s'agit pas vraiment d'extraits du premier album, mais de nouvelles versions réenregistrées et/ou remixées (la guitare rock de "A" au début devient une guitare plus ou moins slide, les séquenceurs changent,...) dont on retrouve des éléments dans l'album remix honni (la guitare de "A", par exemple), mais heureusement sur ce single "Would I... bounce back" n'a pas encore acquis son horrible basse slap.
On est donc encore plus près de l'esprit de l'album tel qu'il est sorti en 1980, et on ne peut donc que regretter d'autant plus que Polydor/Universal n'ait pas ajouté ces deux versions aux bonus de l'album de 1980 quand ils l'ont réédité cet été (mais il ne faut pas que ce bémol vous empêche d'aller à la découverte de ce disque !).

4 commentaires:

Perico a dit…

Salut,

Ouais juste pour dire que ce 45 était une double face a et qu'en fait c'est "would I bounce back" et non "A" qui a fait l'objet d'une promotion sur les radios anglaises. Paul Morley dans le NME avait décrété en écoutant l'album que "would" était un "classic hit 45" et c'est vrai que c'est une chanson très puissante mais le remix du single m'avait laissé sur ma faim...
A ce que je me souviens, le verso de la pochette représente Billy Mackenzie tout sourire dans la neige, nan?
Il faut noter le cynisme de Fiction qui sort ce single un an après avoir jeté Mackenzie et Rankine aux orties à la demande de Robert Smith (si l'on en croit une rumeur tenace) Smith trouvant que ses amis et néanmoins concurrents écossais risquaient de commencer à lui faire de l'ombre.
Le duo s'en remit très vite et devint très vite à la mode après une série de 45 sortis sur le label indé Situation 2. En septembre 1981, quand Fiction sort A/would I bounce back en single, la presse anglaise promet en effet aux associates un avenir radieux et d'ailleurs l'album Sulk décrochera la timbale quelques mois plus tard...

Tcho

Pol Dodu a dit…

Perico,
Selon les étiquettes du disque et la découpe de la pochette, il y a bien une face A, "A" (!) et une B, "Would...". L'inverse aurait été plus drôle.
La photo au verso est bien celle d'un gars dans la neige, MacKenzie très probablement vu que Rankine est au recto.
Les deux côtés de la pochette et les étiquettes du 45 tours (pas du maxi) sont visibles chez Discogs.
Je suis bien d'accord avec toi, ces remixes n'apportent effectivement pas grand chose aux deux chansons.

Michel a dit…

Salut,

Juste pour dire que la personne sur la pochette (au recto) n'est pas Alan Rankine mais Michael Dempsey (ex The Cure) qui a rejoint les Associates à l'hiver 1980. Il ne participe cependant pas à l'enregistrement du premier LP. C'est Alan Rankine qui joue toutes les parties de basse sur The Affectionate Punch. En fait il joue tous les instruments sur cet album à part les quelques secondes de cornemuse qu'on entend à la fin de Logan Time,enregistrée par un musicien des rues. Dempsey sera d'abord un membre live et son premier disque avec les Associates sera le single Tell Me Easter's on Friday au début de 1981.

Après le sabordage des Associates lors de la grande soirée d'ouverture du festival d'Edimbourg 1982 et le divorce Mackenzie/ Rankine, Dempsey trouvera refuge auprès d'un autre duo, les Lotus Eaters de Liverpool, et les accompagnera jusqu'en 1985.

Pol Dodu a dit…

Michel,
Merci pour toutes ces précisions. Je ne sais pas d'où tu tiens tes infos mais tu sembles incollable sur The Associates !

LinkWithin

Linkwithin