03 novembre 2005

HOWL : A farewell compilation of unreleased songs


Acquis à la FNAC de Reims en 1995
Réf : GRCD 352 -- Edité par Glitterhouse en Allemagne en 1994
Support : CD 12 cm
18 titres

Avant d'être un disquaire par correspondance et un label, Glitterhouse était un fanzine qui, après avoir fusionné avec un autre fanzine, s'est ensuite appelé Howl. Le label leur prenant trop de temps, ils ont décidé d'arrêter la publication du fanzine, mais pas sans sortir cette compilation d'adieu, qui rassemble beaucoup de beau monde (Joe Henry, Victoria Williams, The Mountain Goats, Terry Lee Hale, Freakwater, The Silos, etc.).
J'ai acheté ce disque au tout début de ma phase "Americana" (qui n'est pas terminée), et si je l'ai acheté, c'est parce qu'il y avait dessus un inédit de Giant Sand. Pas de bol, je n'aime pas du tout ce titre de Giant Sand, une reprise de "Route 66", pas le "(Get you kicks on) Route 66" de Robert Troup Junior, mais l'indicatif d'une série télé sixties composé par Nelson Riddle (celui de la série Batman). C'est un instrumental jazzy qui ne me touche pas du tout.
La vraie vedette de la compilation, c'est Vic Chesnutt, qui ouvre le disque avec une très bonne reprise live en solo d'un titre de Yoko Ono, "Goodbye sadness" (je n'ai jamais eu la curiosité d'aller écouter l'original, sûrement parce que je n'en attends rien de bon), et qui signe la peinture de la pochette. Cette peinture représente le groupe de son grand-père, Sleepy Carter, dont on retrouve un enregistrement pour clore le disque : un enregistrement de 1982 qui pourrait être un document d'archives de la Carter Family.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin