19 mai 2006

LA VARIETE : EP


Acquis chez Parallèles à Paris vers 1994
Réf : 861 015 2 -- Edité par Rosebud en France en 1992
Support : CD 12 cm
Titres : Les guetteurs -- Je déteste la variété -- Noëlle en décembre -- Under the milky way -- J'écoute la K7 de la vedette

Ce disque est arrivé un beau jour à La Radio Primitive, et j'ai craqué tout de suite pour ce groupe belge à la musique plutôt synthétique, avant d'acheter mon exemplaire d'occasion quelques temps plus tard.
Deux raisons principales pour chérir ce disque : "Je déteste la variété" et "J'écoute la K7 de la vedette".
Pour la première, le titre et les paroles sont bien vus, surtout pour un groupe qui a choisi de s'appeler La Variété. D'autant plus que la chanson ne fait pas référence au sous-genre musico-économique français (et le nom du groupe non plus, peut-être. Ont-ils pensé à l'album de Weekend ?) : "Je déteste les surprises, Je déteste les menus variés, Je déteste l'improviste, Je déteste la variété". Le tout chanté sur un ton suffisamment las pour qu'on y croit vraiment.
Le second titre est un pastiche/hommage au groupe Kraftwerk, et plus particulièrement à la chanson "Mini calculateur", version française de "Pocket calculator". Tout y est, l'ambiance musicale et même les paroles ("Je mets la pause et recompose" fait écho au "Je compose et décompose" de Kraftwerk"). En plus, on a droit ici à la version allongée de la chanson (7'26), qu'on ne retrouve pas sur leur unique album, "Pour la gloire", sorti l'année suivante. Il existe par contre une autre version, réenregistrée par le Balanescu Quartet, sortie en single.
Parmi les autres titres, "Noëlle en décembre" est une chanson très réussie sur les amours mensuelles et les prénoms de filles, qui fait penser, en un peu plus synthétique, à d'autres belges, Melon Galia, ou à des français nordistes, Superflu, ou d'autres encore (Les Frères Nubuck par exemple). "Les guetteurs" est un petit instrumental d'ouverture, et le seul point faible à mon goût est "Under the milky way", une reprise de The Church, surtout à cause de l'élocution en anglais !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin