08 décembre 2005

WIN : You've got the power


Acquis au Record and Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres vers 1986
Réf : SWDX 8 -- Edité par Swamplands en Angleterre en 1985
Support : 2 x 45 tours 30 cm
Titres : You've got the power (US dance mix) -/- In heaven (Lady in the radiator song) -- Unamerican broadcasting (7" edit) [Réf SWXX 8] & Unamerican broadcasting -/- Unamerican broadcasting [Réf SWX 5]

Win, ce groupe fondé par des ex-Fire Engines au milieu des années 1980, n'a pas rencontré le grand succès. Pourtant, tous les atouts ont été mis de leur côté. Leur musique lorgnait vers les pistes de danse, même s'ils avaient gardé des paroles-slogans assez politiques, rappelant en cela le Gang of Four "commercial" de "Hard". Et leur maison de disques, successeur du label Postcard très vite adossé à la major London, a tenté tous les coups marketing possibles pour les imposer : autocollants, remixes variés, posters couleurs, emballage artistique, etc.
Ce package de deux maxis, avec poster couleur (en fait une simple feuille imprimée pliée en deux à la taille d'une pochette de 33 tours), a l'avantage de rassembler deux des meilleurs disques du groupe.
Le second maxi d'abord, "You've got the power", dans une bonne version remix. Le refrain est accrocheur, et il y a un fort côté Fire Engines relooké pour les dancefloors des années 80, avec un bon riff de synthé. En face B, on trouve ce qui est chronologiquement la seconde reprise de "In heaven", la chanson du film "Eraserhead" que j'ai connue, après celle de WC3 et avant celle des Pixies, ainsi que la version 45 tours de "Unamerican broadcasting", leur premier single.
C'est d'ailleurs le maxi de ce premier single qui est fourni en bonus. Il ne lui manque que sa pochette. La version longue est très bonne, très rythmée, avec là aussi un bon refrain. La seconde partie fait très Kraftwerk, avec un jouet électronique qui épelle des lettres de l'alphabet en vedette. Comme pour "You've got the power", la version de cette chanson qui sera incluse plus tard sur leur premier album sera beaucoup moins intéressante, moins rythmée et plus lente.
Win s'est séparé après deux albums. Son leader, Davey Henderson, a fondé ensuite The Nectarine n° 9.

1 commentaire:

Pol Dodu a dit…

The Vinyl Villain a chroniqué ce double-maxi aujourd'hui-même et propose l'ensemble des titres en téléchargement pendant quelques temps.

LinkWithin

Linkwithin