10 mars 2007

THE MEMBRANES : Spike Miligan's tape recorder


Acquis chez Rough Trade à Londres en 1984
Réf : CRI 115 -- Edité par Criminal Damage en Angleterre en 1984
Support : 45 tours & 33 tours 17 cm
Titres : Spike Miligan's tape recorder -/- All skin and bone

J'ai dû acheter ce single quelques mois après la seule fois où j'ai vu les Membranes en concert à Londres le 27 juin 1984 (à moins qu'il ne soit sorti très vite après l'enregistrement, indiqué sur la pochette comme ayant eu lieu en mai et juin 84). Je connaissais les Membranes de réputation, pour avoir lu de nombreux articles sur eux dans des fanzines.
Il y a des choses que j'aime bien sur ce disque, comme sur leur premier album, sorti l'année suivante chez Creation, à commencer par les riffs de guitare, mais il est clair qu'en matière de musique bruyante, mes préférences vont vers ceux qui laissent une place à la mélodie, comme les Jesus & Mary Chain et autres tenants de la noisy pop. Mais j'ai régulièrement écouté et diffusé la face A de ce disque, et beaucoup moins la face B piégeuse de près de sept minutes qui s'écoute en 33 tours.


Le tract d'annonce du concert

En ce printemps 1984, le club Noise Above programmait des concerts au Bridgehouse en parallèle et en bonne entente avec le Living Room. Il me semble d'ailleurs bien que les hauts-parleurs de la sono utilisés pour ces concerts étaient les mêmes que ceux du Living Room. Le Noise Above était le mercredi, le Living Room les jeudi et vendredi. Et les groupes programmés étaients souvent les mêmes : en quelques semaines, j'ai vu au Noise Above Ut, les Pastels, les June Brides et mon premier concert de Biff, Bang, Pow !.
Ce jour-là, j'ai dû arriver trop tard pour voir Big Flame car, s'ils étaient bien au programme, je ne les ai pas notés dans mon agenda. J'ai bien vu Ut par contre, et ça devenait presque une routine : j'ai vu (et apprécié) les new-yorkaises qui me rappelaient furieusement certains concerts du Festival des Musiques de Traverses de Reims cinq fois entre mai et juillet 1984 !



Si ce concert organisé dans la petite salle à l'étage d'un pub garde une place toute particulière dans mon souvenir, c'est parce que la prestation des Membranes a été filmée de bout en bout par une équipe d'une chaîne de télévision japonaise ! Et croyez-moi, un caméraman et un preneur de son qui se fraient un chemin pour filmer un groupe dans une petite salle sans scène remplie de plusieurs dizaines de personnes, ça ne passe pas inaperçu !!
Il y avait souvent des journalistes présents dans ces concerts, qui étaient régulièrement chroniqués dans la presse hebdomadaire (NME, Melody Maker, Sounds), mais ils se fondaient dans le public, papotaient avec les groupes ou les organisateurs, quand ils n'étaient pas eux-mêmes membres de groupes, comme Peter Astor, Bill Prince, Andy Strickland (trois membres de The Loft) ou The Legend !.
The Legend ! (plus connu sous le nom d'Everett True ces temps-ci) était justement présent à ce concert, comme d'habitude à s'éclater au premier rang. Mais ce soir-là, peut-être parce que la présence de l'équipe télé l'avait survolté, il était particulièrement galvanisé !
Le groupe avait déposé par terre des avec tuyaux métalliques, qu'il utilisait comme percussion pour un des morceaux. Très vite, The Legend ! s'en est emparé, et a passé la moitié du concert à taper comme un boeuf un tuyau contre l'autre. Il était tellement dans son truc, qu'il me semble bien me souvenir qu'on m'avait dit la semaine suivante qu'il s'était cassé un doigt dans l'aventure !


The Membranes au Noise Above, The Bridgehouse, Londres EC1, 27 juin 1984. Photos : JC Brouchard

3 commentaires:

solitary man a dit…

oui, anonyme, pas plus mal, vu que l'ego-chiotteux, faudrait le foutre à la poubelle, je suis bien d'accord, comme quand ma frustration n'est qu'un truc de l'univers, alors que c'est QUI le responsable, hein ? (bisous, j'aime bien lire tes trucs, comme on boit lester bangs, ou qu'on se repasse "les galettes de pont-aven" en boucle pour décrocher de "tess" de polanski)

Pol Dodu a dit…

Selon John Robb, les images filmées ce soir-là ont bien été diffusées sur la télé japonaise. Il a même rencontré des personnes qui avaient vu l'émission !
John est actuellement en train de finir un livre sur la scène Death to trad rock (Je ne connaissais pas cette expression) : Membranes/Three Johns/Nightingales/Big Flame,...

Pol Dodu a dit…

Tiens, quelle coïncidence : juste après avoir fait le précédent commentaire, j'apprends que WFMU a mis en ligne hier une interview des Membranes réalisée en 1988.

LinkWithin

Linkwithin