10 septembre 2006

THE PASTELS : I wonder why


Acquis chez Rough Trade à Londres en 1984
Réf : RT 137 -- Edité par Rough Trade en Angleterre en 1983
Support : 45 tours 17 cm
Titres : I wonder why -/- Supposed to understand

Les Pastels ont sorti leurs trois premiers singles, dans l'ordre, sur Whaam! (le label des Television Personalities), Rough Trade et Creation. Sacré tiercé ! Cette dispersion n'a peut-être pas favorisé le succès du groupe mais de toutes façons leur parcours et leur parti-pris "amateur", au bon sens du terme, montrent que les Pastels sont tout sauf un groupe carriériste. Et pourtant, en tant que passerelle entre les Orange Juice et les Television Personalities du début des années 80 et les Jesus & Mary Chain, Primal Scream et Shop Assistants du milieu de la décennie, les Pastels sont un groupe important, d'ailleurs considéré comme les parrains des scènes noisy pop, anorak rock, C86, twee pop et j'en passe, en pensant notamment aux productions des labels Sarah et K records.
J'ai entendu parler des Pastels la première fois en décembre 1983 lorque j'ai acheté le fanzine Communication Blur à The Legend! le premier soir où je me suis pointé au Living Room pour voir mon premier concert des Television Personalities.
Par la suite, j'ai pu entendre une première version de "I wonder why" sur un flexi édité par Communication Blur, dont j'ai obtenu deux exemplaires en achetant le premier single de The Legend! (on tourne en rond), et au cours du premiers semestre 1984, j'ai fait petit à petit l'acquisition de ce single, du premier "Songs for children" et du troisième, "Something going on", paru entre temps sur Creation.
Mais comme les Pastels habitaient Glasgow et pas Londres, il m'a fallu attendre le dernier jour de juin 1984 pour les voir en concert pour la première fois : ils ont dû chercher à amortir leur voyage dans le sud pour enregistrer le maxi "Million tears" puisque je les ai vus en concert trois fois en sept jours !
Il y a plein de beau monde sur ce disque : Geoff Travis est à la production, comme aux plus jours de Rough Trade en 79-81, Dan Treacy et Jowe Head des Television Personalities sont crédités, sans qu'on sache vraiment pour quoi (Jowe joue peut-être de la basse), et Jill et Rose des Strawberry Switchblade, qui venaient juste de sortir leur premier single, sont aux choeurs.
"I wonder why" est devenu un petit classique, en tout cas c'était la chanson emblématique des Pastels à leurs débuts. Les paroles feraient un peu penser à celles de "Maman les petits bâteaux", si le gamin se posait les questions à lui-même : "Je me demande pourquoi les arbres grandissent (...) Je me demande pourquoi je suis né, Je me demande pourquoi je me sens si vieux, Je me demande quand je vais mourir, Je me demande pourquoi je me demande pourquoi je demande pourquoi je me demande pourquoi".
Musicalement, il y a une boite à rythmes un peu trop présente sur cette version, mais il y a aussi un bon solo rudimentaire de guitare électrique, et les choeurs de Strawberry Switchblade font très bon effet.
Ce sont d'ailleurs ces choeurs qui soutiennent toute la face B, "Supposed to understand", dès l'intro avec leurs "Dibidou dibidou pa pa la la", et elles réussissent l'exploit de "porter" la voix de Stephen Pastel, pas réputé pour sa technique vocale. C'est une belle ballade, avec ce qui semble être du mélodica par moments, et un coup de guitare twang comme note finale. Danes les paroles, il est question de peinture et d'amour, dans des tons pastels bien sûr !
Pour des raisons qu'il faut sûrement chercher dans le fait que c'est le seul disque édité par les Pastels sur Rough Trade, il semble bien que les deux faces de cet excellent 45 tours n'ont jamais été reprises en CD : les deux compilations éditées, "Suck on The Pastels" et "A truckload of trouble", couvrent les périodes chez Creation et Glass respectivement, et je crois bien que la version de "I wonder why" sur "Suck on" est soit une version Peel session, soit la version du flexi.
C'est très dommage vous ne puissiez pas facilement écouter "Supposed to understand". Par contre, un MP3 de "I wonder why" est disponible ici.



Les Pastels en concert au Living Room (Pub Le Roebuck, Tottenham Court Road) à Londres le 6 juillet 1984 (photos : JC Brouchard).
De gauche à droite et de haut en bas : Brian, Martin, Berniece et Stephen.

13 commentaires:

Anonyme a dit…

magnifiques photos des Pastels. En as-tu d'autres? j'admire les Pastels depuis très longtemps (1988) et j'ai créé un site qui réunit plein d'archives www.mechanised.org. En tant qu'acteur de cette époque as tu de belles histoires à leur sujet et leur relation avec Creation? je crois qu'ils ont eu un problème lors d'un concert où ils se sont rangés avec les Membranes, tu connais l'histoire?
Renaud

Pol Dodu a dit…

Salut,
Non, je n'ai pas d'autres photos, et pas vraiment d'anecdotes sur eux et Creation. Je crois me souvenir avoir lu dans la presse une histoire avec les Membranes, peut-être bien à propos d'une question d'ordre de passage pour un concert. Il faudra que je fouille dans mes archives voir si je retrouve cet article.
Sinon, je compte prochainement refaire un billet sur les Pastels, à propos d'une cassette live, "Sleep in your arms tonight".

Anonyme a dit…

Sleep in your arms tonight? je ne connais pas (et mince pourtant j'en connais de strucs sur les Pastels :-) J'ai plusieurs live des Pastels en cassette : celle du Festival des Inrocks, le premier je crois, passé chez Lenoir et puis plus récent un concert à Rough Trade intéressant pour sa première partie School Bus, en fait Stuart de Belle & Sebastian.
Ah oui si tu retrouves l'article sur Pastels/Membranes contre Creation ça m'intéresse. Comme tu l'as p-ê vu sur mechanised.org, j'ai pas mal d'interviews des Pastels (MM et NME), si tu as des archives genre Sound ou d'autres interviews dans NME et MM...
bien à toi,
Renaud

Antonio a dit…

Hola, no hablo bien el francés, excusez moi. Yo también admiro el trabajo de The Pastels y empecé a escribir una biografía en español reuniendo artículos dispersos para crear un texto. Gracias a Mechanised.org he podido conocer gran parte de su historia. The Membranes eran previamente cabeza de cartel pero justo antes de iniciar el concierto se echó a suertes con una moneda quién empezaría el concierto. The Membranes protestaron y The Pastels se aliaron con ellos y parece ser que al día siguiente ambos grupos se marcharon de Creation.

Podéis leer parte de la bio que he preparado en: http://elbuenvigia.tripod.com

¿Sabéis algo de la cassette que editaron los Pastels con grabaciones en directo y demos del 81-82 y que salió bajo el sello creado por ellos llamado Action Tapes? La cassette creo que se llamaba Entertainent Albert o algo así? ¿Tenéis la portada? ¿Y tenéis los fanzines de Juniper Beri Beri?

Pol Dodu a dit…

Hola,
Non hablo el español...
La seule cassette des Pastels que j'ai est "Sleep in your arms tonight".
D'après la jaquette de "Sleep...", la cassette de démos sur "Action tapes" s'appelle "Entertaining Edward". Je ne l'ai jamais vue...
J'ai des fanzines de l'époque, mais aucun "Juniper Beri Beri".

Anonyme a dit…

Merci merci de parler de ce fabuleux groupe qu'est The Pastels.
Je ne les connais hélas pas depuis très longtemps, mais je suis entrain de me faire un rattrapage accéléré de leur disco.
Sais-tu si ils sont toujours en "activité" aujourd'hui?
Je crois que Stephen travaille dans autre chose à côté, mais je sais plus quoi...
Je rêve pas trop pour espérer les voir un jour sur scène (ça relève de l'utopie), mais c'est toujours beau d'y croire!

Au fait le lien vers le MP3 "I Wonder Why" ne marche pas. Dommage j'aurais bien écouté ce titre.

Pol Dodu a dit…

Anonyme,
Oui, les Pastels sont toujours en activité, même si leurs sorties publiques sont très épisodiques.
Les infos les plus récentes sur eux sont sur le site de leur label, Domino.
Mais tu peux rêver : si tu avais été à Stockholm le 7 décembre 2007, tu aurais pu y voir les Pastels sur scène, sans Aggi, mais avec des membres de Teenage Fan Club.
Je crois que les Pastels ont toujours eu des boulots à côté du groupe. Suivant les interviews et les époques, Stephen est présenté comme un disquaire ou un libraire qui a fait des études de bibliothécaire.
Le site de Strawberry Switchblade n'était pas accessible hier, mais aujourd'hui tout baigne, tu peux donc aller y écouter "I wonder why" !

Anonyme a dit…

Ah super merci.
J'adore le titre! On reconnait pas du tout la voix de Stephen, c'est étrange.
Tu y étais à Stockholm toi?
En tout cas je tenais à te féliciter pour ton blog. Beaucoup de ce que j'aime écouter s'y retrouve, c'est le bonheur! ^^

Pol Dodu a dit…

Merci pour les félicitations.
Pour les Pastels à Stockholm, même si j'avais été à courant (je n'ai appris l'annonce de ce concert qu'en cherchant des infos pour te répondre), je ne pense pas que j'aurais eu l'occasion d'y aller !

Anonyme a dit…

pour le 'Entertaining Edward' K7

http://www.mediafire.com/?rv7ncllmeko

Pol Dodu a dit…

Merci beaucoup pour le lien vers "Entertaining Edward". C'est vraiment un document d'archive historique !

Anonyme a dit…

Oui cet enregistrement est un vrai trésor.
C'est marrant, je viens de relire un ancien message laissé ici en 2007 par moi (à l'époque je disais ne jamais avoir l'espoir de voir les Pastels).
L'espoir fait vivre visiblement, puisque je vais les voir à la rentrée à Paris!
Comme quoi dans la vie...

Pol Dodu a dit…

Yo,
Comme qui dirait, tant qu'y a de la vie, y'a d'l'espoir !
Et, selon The Legend!/Everett True, la collaboration Tenniscoats/Pastels à venir s'annonce excellente.

LinkWithin

Linkwithin