23 septembre 2006

THE LOFT : Up the hill and down the slope


Offert par Creation Records à Londres en avril 1985
Réf : CRE 015T -- Edité par Creation en Angleterre en 1985
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Up the hill and down the slope -- Your door shines just like gold -/- Lonely Street -- Time

Ce disque est un peu particulier, car le dessin original à l'encre de chine qui a servi à en illustrer la pochette se trouve au mur de la pièce dans laquelle je me trouve aujourd'hui, encadré au-dessus de mes étagères de CDs !
La pochette, on va en reparler ci-dessous, mais pour ce qui est du disque lui-même, il m'avait été donné au moment de sa sortie lors de l'une de mes visites à Londres. Après le "Million tears" des Pastels, c'était la seconde fois seulement que Creation abandonnait ses petits 45 tours aux pochettes pliées en deux sous sac plastique pour de grands maxis. Cet investissement était réservé à l'époque par le label aux groupes à fort potentiel (The Loft, Pastesl, The Jesus & Mary Chain, mais pour ces derniers la sortie du maxi a été annulée par le groupe à la dernière minute), tout simplement parce que la marge commerciale était bien meilleure sur les maxi que sur les singles : en gros, le label ne gagnait quasiment rien sur les 45 tours, mais avait un peu de marge sur les maxis vendus plus de deux fois plus chers avec juste une ou deux chansons en plus.
Et du potentiel, The Loft en avait. Propulsé je crois par la première campagne de pub dans la presse du label, et même par un clip, cet excellent single a très bien marché. The Loft est passé à la télé, à la radio, a été très bien classé dans les charts indépendants, est partie en tournée nationale en première partie de The Colour Field... et s'est séparé à la fin du concert le plus important de la tournée, à Londres, victime des différends entre le duo fondateur, Bill Prince et Andy Strickland, et Peter Astor et Dave Morgan, qui souhaitaient continuer le groupe sans eux ! (Du coup, ils ont fondé aussitôt The Weather Prophets).
C'est la première fois que Peter Astor est passé près du grand succès. La seconde, ce sera quand The Weather Prophets signeront chez Warner. Vingt ans ayant passé, les quatre membres originaux de The Loft se sont retrouvés l'an dernier. Depuis, ils tournent et enregistrent à nouveau ensemble...
On a toujours associé The Loft au rock américain, notamment Television. Personnellement, je préfère The Loft à Television, et surtout, quand j'écoute "Up the hill and down the slope", je trouve ça très original, et je suis bien incapable de proposer un point de comparaison avec qui que ce soit. La chanson est rapide, énergique, les deux guitares sonnent très bien, avec un bon petit solo, la ligne de basse est bonne et le jeu de batterie excellent. Au chant, Peter Astor fait merveille, avec apparemment des paroles qui font un parallèle avec la volonté de gagner le pompon sur un manège à la foire et une ambition folle...
Aucun déchet dans les trois autres titres. "Your door shines just like gold" sonne typiquement The Loft, mais c'est peut-être parce qu'on avait fait sa découverte l'année d'avant sur "Alive in the living room". Par contre, "Lonely Street" aurait très bien pu figurer telle quelle sur un disque des Weather Prophets. Quant à "Time", c'est une très bonne reprise de "Time", un titre du deuxième album de Richard Hell.
Et ce dessin original de la pochette, alors ? Et bien, c'est presque incroyable, mais très simple : j'étais à Londres en avril 1987 avec mon ami Philippe R., notamment pour y enregistrer "Bébé Tchernobyl" et "La bulle jaune". Nous avions rendez-vous avec Alan McG. dans les bureaux de Creation, qui se situaient alors dans la City, au 83 Clerkenwell Street. Je suis toujours un peu fouineur, mais, en arrivant devant l'immeuble, il ne fallait pas être trop curieux pour remarquer un tas de poubelles avec plein de pochettes de disques et d'affiches !! Apparemment, Alan avait été pris d'une envie subite de changer la déco des bureaux, et avait fait enlever tout ce qui était accroché aux murs, notamment plein de pochettes de disques du début du label. Etant en voyage, je ne pouvais pas trop me charger en récupérant plein de pochettes, mais quand je suis tombé sur une feuille de papier à dessin avec dessus ce qui semblait bien être le dessin original de la pochette de "Up the hill and down the slope" (sans les touches d'orange rajoutées à l'impression), je m'en suis emparé, et j'ai demandé quelques années plus tard à la célèbre maison d'encadrement d'art Reims Décor de lui donner un écrin de qualité...
Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais fait attention au nom de l'auteur de ce dessin, Ann Kronheimer. Mais j'ai quand même fait une recherche avant de faire ce billet aujourd'hui, et il semble bien qu'elle soit devenue une illustratrice reconnue d'ouvrages pour la jeunesse.



Ajout du 24 juillet 2014 :

The Loft, Up the hill and down the slope, dans l'émission ORS en 1985.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin