21 mars 2007

PATRICK DUVET AND HIS SWEET PERVERSIONS : Le sex, les dragues et le rock'n'roll


Acquis au Record & Tape Exchange de Notting Hill Gate à Londres dans la première moitié des années 1980
Réf : MERDE 1-12 -- Edité par Disques Clouseau/Virgin en Angleterre ou en France en 1979
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Le sex, les dragues et le rock'n'roll (Sex and drugs and rock'n'roll) -/- Réveille-toi et fais l'amour avec moi (Wake up and make love with me)

J'ai été très content de tomber sur cette curiosité dans la cave des disques d'occasion super soldées du Record & tape Exchange : une pochette au collage très réussi (signée Brian Cooke et Trevor Key) et ce qui s'annonçait comme deux reprises en français de tubes de Ian Dury.
Le pseudonyme de "Patrick Duvet" ("Patrick Couette" en anglais), les crédits écrits en français (imparfait, certes), la mention de Michael Zacha comme arrangeur et producteur (Michel Zacha était producteur quasi-maison chez Pathé Marconi-EMI à la fin des années 1970, notamment des premiers Starshooter), le label "Disques Clouseau", qui pouvait être une excroissance des fameuses Editions Clouseau de Philippe Constantin, proches également d'EMI France, tout me faisait penser à une production française, sauf peut-être la mention de Colin Thurston, ingénieur du son et producteur de nombreuses parutions Virgin à l'époque.
En fait j'ai été triplement détrompé à l'écoute du disque :
- Non, les versions des deux chansons ne sont pas en français (elles sont chantées dans un bon anglais).
- Non, ces reprises ne sont pas très drôles, ni très kitsch. Elles se contentent d'accentuer le côté disco-funky des originaux, avec des arrangements qui peuvent effectivement parfois rappeler les productions d'époque de Patrick Juvet, et des voix sans consistance aucune, à l'opposé donc de celle de Ian Dury.
- Je n'en suis pas absolument certain, mais non ce disque n'a probablement pas été réalisé par des français. Certes, la mention de Zacha me fait douter, mais je pense que les disques Clouseau n'ont rien à voir avec les éditions du même nom, et tout semble indiquer que ce disque publié en fait par Virgin a été édité en Angleterre.
Reste que, à part sa pochette, ce disque est pour moi une déception qui ne justifie pas la curiosité suscitée par le petit mystère qui l'entoure.

Ajout du 10 novembre 2009

Suite au commentaire de Michel Zacha la nuit dernière, je complète ce billet.
En effet, les explications de Zacha dissipent quelque peu le mystère qui entoure ce disque, mais le rendent encore plus curieux car il n'était même pas au courant lui-même de l'existence du disque de Patrick Duvet and his Sweet Perversion !

Le disque que Michel Zacha a enregistré, à l'initiative de Philippe Constantin et d'EMI, c'est ce maxi sorti en France par Pathé Marconi EMI en 1979, c'est ce disque de Sweet Perversion :



Ce disque français semble assez rare, on semble trouver beaucoup plus facilement le maxi de Patrick Duvet and his Sweet Perversions, également sorti en 45 tours 17 cm (suivez le lien pour voir les deux faces de la pochette et l'étiquette du disque).
Il existe également une édition canadienne du 45 tours :


Si avec tout ça vous avez envie d'écouter ce disque, c'est possible sur YouTube :
Sex and drugs and rock and roll -- Wake up and make love with me

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pol Dodu çà sonne comme Patrick Duvet, le problème c'est que Patrick Duvet n'a jamais joué avec Sweet Perversion ( tu t'en doutais ) !!!
mais c'est pire que ce que tu imagines :
çà a bien été enregistré mixé et réalisé par ma pomme aux studios Pathé Marconi à Paris Pont-de-Sèvres. Totalement made in France.
Je ne m'en souvenais même plus !
C'était un "coup" commandé pour rigoler par EMI et Constantin et torché en une journée.
C'est pas un mauvais souvenir : C'était une parodie de disco ( qu'on détestait ) pressée à très peu d'exemplaires, qu'on avait fait pour faire chier Ian Dury et lui offrir pour son anniversaire ! on avait les moyen à l'époque.
Je n'oserais pas l''écouter aujourd'hui ;-)
Je n'était pas au courant qu'il avait été exploité "sérieusement" par Virgin avec cette mention "Patrick Duvet" qui a été rajoutée. Si tu veux des détails sur ce "collector", j' ai le pressage original dans sa superbe pochette minimaliste orange sous le titre
SWEET PERVERSION ( et sans P Duvet) qui dors dans ma discothèque.
Zac.

Pol Dodu a dit…

Zac,
Super ! C'est pour connaître des aventures discographiques de ce genre que ce blog existe !
En tout cas, c'est effectivement un cadeau d'anniversaire/grosse blague très élaboré et, même si ce n'est effectivement pas du tout dans mes goûts, on sent qu'il y a eu pas mal de boulot sur cet enregistrement en une journée !
Maintenant que je sais qu'il existe sous le nom Sweet Perversion, sans Patrick Duvet et avec les titres en anglais, j'ai pu trouver la trace de l'édition française du disque. Je vais compléter mon billet en conséquence.
Ce qui me surprend le plus là-dedans, c'est que tu n'aies pas eu connaissance de l'existence de l'édition Patrick Duvet car, au vu des traces qu'on en trouve sur Internet, cette édition est bien plus courante que celle à pochette orange : on la trouve en maxi comme le mien, mais aussi en 45 tours et il y a même un pressage canadien du 45 tours.
J'ajoute tout ça dans le blog, ainsi que des liens vers YouTube pour écouter les deux titres.
Pour Pol Dodu, tu ne crois pas si bien dire car comme pour Juvet/Duvet il y a eu un glissement de consonne : j'ai longtemps utilisé le pseudonyme de Pol Cocu !
En tout cas, merci pour ces informations de première main !

pierrot a dit…

Michel Zacha, je souhaiterais vous poser des questions sur Jean-lOuis Murat et votre collaboration en 82!
Pierrot de surjeanlouismurat@over-blog!
FHardy,J. Cherhal, Alain Artaud, Stéphane Prin ont déjà répondu sur le blog à des "inter-vious et MURAT"....

LinkWithin

Linkwithin