11 octobre 2009

PIL : Plastic box


Offert par Philippe R. à Nantes le 24 août 2006
Réf : PILBOX 1 -- Edité par Virgin en Europe en 1999
Support : 4 x CD 12 cm
64 titres

Après la séparation des Sex Pistols vint la formation de Public Image Limited. Ainsi, après les reformations des Sex Pistols vient la reformation de PIL.
Ostensiblement, il s'agit de marquer le 30e anniversaire de la sortie de Metal box, le deuxième album de PIL. Dans les faits, le groupe se reforme pour la seule et unique raison que John Lydon en a envie, comme il l'explique dans le Mojo de ce mois-ci (n° 192 daté de novembre) et il aurait tort de s'en priver.
Une des ironies de cette situation est que, bien que les membres de PIL présents lors de l'enregistrement de Metal box soient tous encore vivants (Jah Wobble, Keith Levene, Richard Dudanski et pour un titre Martin Atkins), Lydon n'a fait appel à aucun d'entre eux, tout simplement parce qu'il n'a aucune envie de retravailler avec eux (Ceux qu'ils a choisi sont sûrement tout aussi estimables et compétents, notamment Lu Edmonds, qui fut notamment l'Oncle Patrel des 3 Mustaphas 3, et Bruce Smith, ex-Pop Group et Rip Rig & Panic parmi beaucoup d'autres groupes, mais ils ont rejoint PIL bien plus tard dans sa carrière).
La Metal box originale, je l'ai souvent eue en main au moment de sa sortie mais je ne l'ai pas achetée parce que ces trois maxis étaient un peu chers pour moi, même distribués en import par le label français. Et puis, quelques mois plus tard je suis tombé sur Second edition, la version en double-album "normal" de la Metal box, à un prix tout à fait correct et après la question ne s'est plus posée.
En tout cas, cette actualité me donne l'occasion de ressortir cette Plastic box, un coffret rétrospectif des enregistrements studio de PIL de 1978 à 1992. Coffret, c'est vite dit, puisque qu'il s'agit d'une de ces boites horribles utilisées pour les double-CD, sauf que là elle en contient quatre et est recouverte d'un étui plastique, le tout faisant écho bien sûr à la boite de film en métal de 1979. D'ailleurs, ce coffret était peut-être sorti à l'occasion des vingt ans de la box originale.
L'ironie en tout cas c'est que cette compilation qui n'a que dix ans n'est plus disponible depuis quelque temps et que, au moment même où Philippe me l'a offerte après l'avoir dégottée en solde à la FNAC de Nantes, elle était déjà en vente à prix prohibitif en ligne (Ça reste valable aujourd'hui avec des prix qui s'étalent de 85 £ à 250 $).
Tous différents, les trois premiers albums de PIL sont des incontournables de la new wave, présentés ici quasiment dans leur intégralité. Le premier, Public Image/First issue, associe d'excellents titres rapides, qui auraient pu se retrouver sur un deuxième album studio des Pistols si le groupe avait duré assez longtemps (Public Image, Low life, Attack) avec des titres créant un style PIL plus original, qui pose les bases de Metal Box (Theme, Religion I et II, Annalisa).
Le coffret comporte quelques raretés, principalement des faces B rarement transcendantes, et les seuls inédits sont deux sessions enregistrées pour la BBC en 1979 et 1992. Ces enregistrements de 1979 pour la BBC sont de bonne qualité et proches des versions studio, mais du coup ça signifie que nous sommes privés des versions originales de trois titres importants de Metal box, Chant, Careering et Poptones. Rien de grave, mais ça me chagrine surtout pour Poptones, peut-être bien mon titre préféré de PIL, dont je trouve la version studio plus incisive.
Sinon, tous les titres que j'aime beaucoup sur cet album sont bien présents, de Bad baby à Memories, en passant par Swan Lake (dans sa version maxi single intitulée Death disco) et surtout Socialist (un instrumental qui est une sorte de disco robotique accéléré) et The suit, que Lydon chante avec une voix grave et dont je connaissais les paroles par coeur à l'époque.
Je me rends compte d'ailleurs en réécoutant que j'ai aussi vraiment beaucoup écouté le troisième album Flowers of romance au moment de sa sortie en 1981 car je connais encore beaucoup de paroles. Comme beaucoup, j'ai été surpris aux premières écoutes par le son de ce disque, sans Jah Wobble et du coup sans basse du tout, avec par contre la batterie très en avant. Mais il y une grande majorité de l'album que j'aime beaucoup : Banging the door, Phenagen, Flowers of Romance, Under the house, Hymies him...
Par contre, les CD 3 et 4 correspondent à des disques de PIL que je n'achetais plus au moment de leur sortie (même s'il y en a quelques-uns que j'ai récupérés depuis) et franchement j'ai du mal à y trouver quelque chose que j'ai envie de sauver.
Encore, sur le CD 3, qui correspond aux disques This is what you want... This is what you get et Album/Cassette/Compact disc, j'aime encore bien le tube This is not a love song (mais ici c'est un remix), l'enchaînement 1981/The order of death et aussi l'autre tube Rise (même si le première partie de la phrase essentielle du refrain "I could be wrong, I could be right" était déjà utilisée de façon proéminente pour un autre single du groupe, Memories, en 1979).
Du dernier CD, je ne garderais, pour me moquer gentiment, que Selfish rubbish, car le titre me semble moins mauvais que le reste et c'est une bonne façon de décrire la fin de parcours du groupe. La fin provisoire, puisque PIL va attaquer sa nouvelle étape en cette fin d'année. Comme pour les autres reformations, qu'on ne compte pas sur moi pour me précipiter au concert, et je n'attends rien non plus d'un nouvel album studio, dont il est éventuellement question.

A lire : une chronique très détaillé de la Plastic box sur le site Fodderstompf.
A voir et écouter : un billet rétrospectif de R J Dent.

1 commentaire:

Pol Dodu a dit…

C'est tout sauf une surprise : à l'occasion des concerts de reformation en décembre, Virgin va rééditer une fois de plus la "Metal box" (cette fois-ci en version remasterisée, et en 3 CD, pour faire le pendant des 3 vinyls originaux, mais je ne vois pas l'intérêt), mais aussi pour la première fois cette "Plastic box", ce qui donnera l'occasion à ceux que ça intéresse de se l'offrir à prix correct.

LinkWithin

Linkwithin