03 octobre 2009

SCOTT 4 : Your kingdom to dust


Acquis au Record and Tape Exchange de Camden le 24 septembre 2009
Réf : VVR5001813 -- Edité par Folk Archive/V2 en Europe en 1998
Support : CD 12 cm
Titres : Your kingdom to dust -/- You set the scene

Autant à Notting Hill Gate j'ai fait une moisson conséquente de CD et de 45 tours à 10 pence (pour voir, ou plutôt pour écouter : à ce prix-là, le seul fait d'avoir aperçu le nom dans une chronique, de connaître la réputation du label ou d'aimer la pochette entraîne l'achat), autant à Camden je n'ai gardé des quelques centaines de CD singles à 50 pence que j'ai passés en revue que trois disques, dont celui-ci. Et encore, je savais que j'avais déjà Kingdom to dust sur le Recorded in state LP de Scott 4, mais justement, comme c'est mon titre préféré de l'album ça m'intéressait d'avoir le single, d'autant plus que la durée inhabituelle de la face B (23'15 !) est particulièrement intrigante.
Je ne sais plus à quelle occasion j'avais acheté leur album mais je me souviens que c'est par le NME que j'avais appris l'existence de ce groupe, je pense même me souvenir d'une couverture avec un membre du groupe portant un chapeau de cow-boy, ce qui n'était pas encore si courant à l'époque. Dans le sillage de Beck, et dans la même foulée qu'Alabama 3, qui a démarré juste après eux, Scott 4 (Quelle idée d'aller chercher le titre d'un album de Scott Walker pour se baptiser ! — mais d'un autre côté, le chanteur s'appelle effectivement Scott...) associe des éléments "modernes" (boites à rythmes, synthés, samples, un peu de rap parfois) avec des influences plus traditionnelles des musiques américaines.
Sur Kingdom to dust, ça donne une chanson (qui perd ici plus d'une minute par rapport à la version de l'album) qui vaut surtout par son refrain, sur lequel le chanteur Scott Blixen s'arrache les tripes, avec un riff de guitare en accompagnement, le tout étant suivi d'une petite mélodie accrocheuse au synthé.
Je ne connais pas la version originale de quatre minutes et quelques de You set the scene, qu'on trouvait en 1997 sur Elektro Akoustic und Volksmechanik, le premier mini-album du groupe, mais comme celle-ci est aussi copyrightée 1997, je me dis qu'il s'agit peut-être de la version intégrale de l'enregistrement original, réalisé en quatre jours et en quatre pistes dans un appartement londonien. En tout cas, pour un titre aussi long, c'est étonnamment agréable à écouter. Evidemment, comme c'est avant tout instrumental et qu'on a tendance à entrer un peu en transe, certains évoqueront le krautrock. Pour ma part, le point de référence qui me vient immédiatement à l'esprit, c'est le Velvet Underground de 1969 Live.
Scott 4 a eu un succès certain à ses débuts, sauf que celui-ci a décliné au moment même où ils ont sorti le successeur du Recorded in state LP, Works project LP, sur lequel leur label misait beaucoup. Comme pour beaucoup de groupes des années 1990, trop vieux pour avoir été de la génération Internet et trop jeunes pour bénéficier de l'archéologie de la nostalgie, qui met en ligne des tonnes de clips et de chansons (Il faut une génération de vingt ans pour ça, on en reparle dans cinq ans...), on ne trouve quasiment rien d'eux sur le réseau (Mais les disques à trois fois rien pullulent !). On peut peut-être aussi attendre du nouveau matériel des fondateurs du groupe, Scott Blixen et Ed Tilley, qui étaient revenus en 2005 sous la bannière de The Scott 4 Free Rock Orchestra avec un disque intitulé E-S-P, avec un son beaucoup plus électro-funk si j'en crois les extraits qui sont en ligne.

4 commentaires:

Charlie a dit…

Je suis passé au Music & Video Exchange de Notting Hill Gate le 25 : y'avait plus rien, je comprends mieux pourquoi !
Etais-tu à Londres pour voir Pere Ubu ? Oui, bien sûr !
Charlie

Pol Dodu a dit…

Charlie,
Excellent ! Désolé quand même pour le Music and Video Exchange, j'ai écrémé tout ce qui était vraiment intéressant et pas cher à la cave ! En tout cas on a failli s'y croiser à un jour près !
Sinon, comme je n'avais pas prévu de passer la nuit à Londres, je ne me suis absolument pas intéressé aux concerts à l'affiche. Tu vas presque me donner des regrets...

Anonyme a dit…

Très très interessant ce blog...Ou pourrais je trouver les adresses des Record & Tape Exchange de Nothing Hill et de Camden??

Merci

Jo

Pol Dodu a dit…

Jo,
Merci.
J'utilise volontairement l'ancienne appellation des Record & Tape Exchange. Ça a beaucoup changé au fil du temps, actuellement c'est plutôt Music and Video Exchange, voire même plus généralement Music and Goods Exchange.
Les adresses sont sur leur site www.mveshops.co.uk.
Bonne pêche aux bonnes affaires !

LinkWithin

Linkwithin