23 août 2008

MARCEL AMONT : Une chanson, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une chanson ?


Offert par Fabienne M. en mars 2008
Réf : 2-02-022581-6 -- Edité par Seuil en France en 1994
Support : 412 p. 22 cm
33 titres

C'est au moment où j'ai chroniqué le 45 tours La polygamie de Marcel Amont que j'ai découvert l'existence de ce livre, et les textes de présentation que j'ai touvés en ligne m'ont suffisamment intéressé pour que je l'inscrive sur ma liste de cadeaux potentiels, cadeau qui n'a pas tardé à se concrétiser.
C'est vrai, comme Marcel Amont l'explique en introduction, que, en matière musicale, on trouve beaucoup de livres qui sont des biographies d'interprètes. Il y a aussi beaucoup de publications sur des mouvements ou des styles, ou sur des époques, mais des livres qui s'intéressent vraiment à la matière musicale sans être des traités de musicologie, qui décortiquent les rôles des divers intervenants dans la création d'une chanson (les paroliers et les compositeurs, leurs interprètes bien sûr mais aussi les éditeurs, les managers, les patrons de salles, les labels,...), il n'y en a quasiment pas, que ce soit en français ou en anglais d'ailleurs.
C'est à cette tâche que Marcel Amont, lui-même très grand praticien du genre bien sûr, s'est attelé pour produire Une chanson, qu'y a-t-il à l'intérieur d'une chanson ?, visiblement le fruit de longues années de recherches, d'analyses, de synthèse et d'entretiens avec des professionnels de la profession, le tout sans jamais se prendre ni la tête ni au sérieux, Marcel précisant d'ailleurs, toujours en introduction, les plats remarquables servis au menu de ses rencontres avec Mireille, Higelin, David McNeil, Jean-Pierre Lang, etc.
Le propos de ce livre se concentre donc sur le rôle des créateurs des chansons, les paroliers et les compositeurs, et sur l'analyse impossible de l'alchimie délicate qui fait qu'une chanson est réussie, sans parler du concours de circonstances improbable qui fait qu'elle a du succès.
Marcel y a mis tout son coeur et le livre fourmille de témoignages et d'anecdotes sur des personnalités importantes de la chanson, dont beaucoup sont très souvent méconnues et très mal documentées (les 70 pages de bibliographies en annexe sont très précieuses).
Parmi les dizaines de personnages sur lesquels j'ai appris beaucoup de choses, je citerai juste en exemple deux "monuments", Géo Koger, parolier de dizaines de grands classiques, dont de nombreuses collaborations avec Vincent Scotto pour la musique (Je ne suis pas bien portant, J'ai deux amours, Marinella, Tchi-Tchi, Prosper, La java bleue, Pigalle), et sa fille Vline Buggy, parolière également et adaptatrice une génération plus tard, avec un palmarès impressionnant lui-aussi (Belles belles belles, Le pénitencier, Céline, Les bals populaires).
On sent qu'il y avait tellement de matière que la construction du livre n'a pas dû être facile : le corps du livre fait 200 pages, mais il y une centaine de pages complémentaires sous le chapeau En guise, en guise, en guise d'annexe (en référence à l'une des chansons de Marcel Amont), plus les bibliographies, des copies de manuscrits de chansons et des notes, à la fin desquelles Marcel avoue : "Il y en a encore des centaines... De quoi faire... Un autre livre !".
Cet autre livre, plus ou moins dans la lignée de celui-ci, Marcel Amont a fini par le publier, en 2000. Il s'intitule Ça se dit, ça s'écrit, ça se chante. Je n'ai pas lu ce dernier livre, mais Une chanson étant encore (étonnamment) disponible en librairie, je conseillerais à tous ceux qui s'intéressent de près à ce sujet de commencer par la lecture de ce premier ouvrage.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin