10 août 2008

BOB BROZMAN : Slide a go-go


Acquis chez Stan' Troc à Nancy le 17 juillet 2008
Réf : VI 393892 -- Edité par Sky Ranch/Virgin en France en 1993
Support : CD 12 cm
13 titres

Quand j'ai eu la chance de tomber sur ce CD, je savais à peu près à quoi m'attendre musicalement : de la guitare slide, de la musique hawaïenne, du blues,... Il y a tout ça bien sûr sur cet album, du titre inaugural Whoopee blues à l'excellent Moana chimes, titre hawaïen sous-titré Le blues du Pacifique, mais la bonne surprise que j'ai eue à l'écoute ça a été de découvrir, alors que je m'attendais plutôt à un album majoritairement instrumental, qu'il y avait de nombreux titres chantés par Bob Brozman dans une bonne humeur et une absence de prétention qui font que la majorité de mes titres préférés sur ce disque sont garantis 100% hip-pop optimiste : Tell me something ("Tell me some good news" vont les paroles), la séquence I don't know (un ska signé Drummond, donc probablement issu de la galaxie Skatalites - encore une surprise - sur lequel Brozman a ajouté des paroles) / Down the road / Enjoy yourself (un titre que j'ai découvert grâce aux Specials), et pour clôre l'album carrément une version chantée de La vie en rose !
Le reste du disque est excellent aussi, que ce soit la longue suite instrumentale Animal dreams ou le ska-blues Cold & broke. A l'écoute, je pense parfois aux Melody Four pour l'esprit léger, et surtout à Taj Mahal pour le chant et le mélange blues/musique des îles.
Bob Brozman explique sur son site que sa carrière en France a décollé grâce au succès surprise de Truckload of blues, sorti par Sky Ranch en France, et au très bon accueil reçu lors de sa prestation au Printemps de Bourges en 1992. Suie à ça, Sky Ranch a réédité tous ses disques des années 80 et sorti trois nouveaux albums, Slide a go-go étant le premier, et Bob Brozman a pu tourner dans toute l'Europe.
Etant donné que j'étais présent au Printemps de Bourges en 1992, j'ai quelques regrets à ne pas avoir assisté à ce concert de Bob Brozman, qui j'imagine devait être programmé avec Marc Ribot. Ça ne s'est pas fait pour plein de raisons. Le peu que je savais de Bob Brozman me faisait envie, mais mon forfait ne me permettait sûrement pas d'entrer à ce concert, et surtout j'étais par ailleurs très occupé, à voir un paquet de jeunes Découvertes, des Combinaisons à Ten Cuidado en passant par les Burning Heads, Les Chats Maigres et Seba, à me réunir avec la Férarock et à voir d'autres groupes du programme officiel ou non : Les Gamins en Folie, les Ukrainians, My Bloody Valentine, Kat Onoma (tiens, je ne m'en souvenais plus), les Pogues (sans Shane McGowan ni Joe Strummer) et les Ramones.
On peut voir ici Bob Brozman interpréter en concert Highway 49 blues de Big joe Williams, l'un des titres de Slide a go-go.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin