22 août 2008

THE WEDDING PRESENT : Pourquoi es-tu devenue si raisonnable ?


Acquis à La Clé de Sol ou chez Vitamine C à Reims en 1988
Réf : DONG 39 -- Edité par Midnight Music en France en 1988
Support : 45 tours 30 cm
Titres : Pourquoi es-tu devenue si raisonnable ? -- Give my love to Kevin (Acoustic) -- Getting better-/- Why are you being so reasonable now ? -- Not from where I'm standing

C'est l'un de ces bons exemples de non francophones enregistrant de très bonnes chansons en français. Dans ce cas précis, il s'agit de l'enregistrement avec des paroles françaises de Why are you being so reasonable now ?, le dernier single de Wedding Present sorti avant qu'ils signent chez RCA. La musique est la même que la version anglaise du single et j'imagine que les deux versions ont été enregistrées dans la foulée l'une de l'autre, mais je n'ai trouvé nulle part d'explication sur ce qui a motivé David Gedge de traduire et d'enregistrer sa chanson en français. Cette version est sortie en Angleterre chez Reception en "face B" du CD single et en face A d'un 45 tours qui, je le suppose, devait être en édition limitée. Je crois que ce maxi est le seul format sorti en France par Midnight Music.
J'ai acheté ce disque à peu près en même temps que la compilation des premiers singles Tommy et après que Bernard Lenoir eut largement matraqué la chanson à l'antenne.
J'ai toujours trouvé que Pourquoi es-tu devenue si raisonnable ? fonctionnait parfaitement et je la préfère à la version anglaise. Certains non-francophones produisent un français exotique, à cause de leur prononciation ou de leur grammaire un peu concassée. Pas de ça ici : les paroles sont grammaticalement parfaitement correctes et David Gedge a plutôt un très bon accent. Pourtant, un français de naissance n'aurait probablement jamais chanté cette façon. La différence vient probablement des coupures de rythme que Gedge s'autorise dans certaines phrases ("Je ne veux pas/Décrocher/le telephone", "On ne change pas/comme/ça en trois jours") et qu'un français, tenu par sa connaissance intime de la grammaire, n'aurait pas osé faire.
Je ne connais pas la version originale électrique de Give my love to Kevin sur le premier album George Best, mais la version acoustique ici se traduit notamment par la présence d'un accordéon, ce qui fait penser au projet parallèle de Wedding Present, The Ukrainians.
La reprise des Beatles Getting better était l'un des titres les plus réussis de Sgt. Pepper knew my father, la compilation éditée par le NME pour les vingt ans de l'album légendaire, et ça fait donc du bien de la retrouver ici.
Not from where I'm standing
, par contre, est une chanson assez quelconque dans le style Wedding Present, mais bon, c'est juste une face B.
Non, en fait le seul reproche que je pourrais faire à ce disque c'est que le label français n'a pas été jusqu'au bout de la démarche et n'a pas aussi traduit le nom du groupe, comme ça a été fait pour le 45 tours anglais ! :

2 commentaires:

fred a dit…

yeah, Ndaref again
bon, encore une fois, nous partageons un amour commun, celui des WP. tjs trouvé ce groupe fascinant, avec une approche pop absolument démente. tt me plait chez eux. je en possède pourtant qu'un disque d'eux, leur tt premier, mais j'ai adoré ce qu'ils ont produit dans les 00.
Parlhot a publié une très lge itw d'eux sur son blog. il faut que tu la lises!

Pol Dodu a dit…

Ndaref,
Merci. Ça y est, j'ai lu l'interview de David Gedge chez Parlhot. Pour ceux que ça intéresse, elle est ici.

LinkWithin

Linkwithin