21 août 2006

PERE UBU : Oh Catherine


Acquis chez Reckless Records à Londres le 18 août 2006
Réf : UBU 6 -- Edité par Fontana en Angleterre en 1991
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Oh Catherine -/- Like a rolling stone

Sur ce coup-là, j'ai été d'une redoutable efficacité : j'étais à Londres pour un week-end touristico-familial, mais j'ai abandonné pendant quelques minutes mon rôle de guide pour foncer dans Berwick Street. Chez Reckless, les CDs en soldes n'avaient pas l'air intéressants, mais au sous-sol, il y avait un rayon de 45 tours soldés, et là, bingo : presque tous les 45 tours de Pere Ubu période Fontana (j'ai donc pu prendre ceux qui me manquaient, dont celui-ci), ainsi qu'un récent de Calexico, un vieux The Passage et un Gorky's Zygotic Mynci !
Malheureusement, la pochette de ce disque, qui annonçait l'arrivée de l'album "Worlds in collision" est peut-être la plus moche de tout le catalogue de Pere Ubu ! Mais à part ça, c'est un disque des plus intéressants...
La face B, qui n'est pas une reprise de Bob Dylan, ne figure sur aucun autre disque. Assez énergique, elle est à base d'un riff de guitare et de ce qui, à mon oreille sonnait comme des cuivres (du saxo notamment). Mais, selon les infos données par Pere Ubu, il n'y a pas de cuivres sur ce disque, on doit donc avoir à faire à des claviers... C'est en tout cas un bon titre qui n'aurait pas déparé sur l'album.
"Oh Catherine" figure bien sur "Worlds in collision", c'est même la chanson qui ouvre le disque. C'est une superbe ballade, une ode presque, construite autour d'une superbe prestation vocale de David Thomas, rejoint par des choeurs à différents moments de la chanson. Comme souvent, j'apprécie que les différents instruments soient bien détachés l'un de l'autre (guitare sèche, guitare électrique, ligne de synthé, percussions,...).
Cette chanson, "Oh Catherine", m'a rapporté pendant longtemps un dollar, que j'ai finalement restitué à David Thomas au printemps dernier.
En effet, j'étais tout contre la scène lors du concert de Pere Ubu au Passage du Nord-Ouest à Paris, le 23 juin 1993. Arrivé au moment des rappels, David Thomas a demandé s'il y avait des chansons qu'on souhaitait entendre. Evidemment, les titres des tous débuts de Pere Ubu ont fusé du public. A un moment, Thomas a demandé son choix à quelqu'un (un cousin du Vieux Thorax il me semble), qui a demandé "Final solution". Thomas a baragouiné quelque chose. J'ai compris, en gros, qu'il ne pouvait ou ne voulait pas jouer cette chanson, et il a sorti un billet d'un dollar de sa poche qu'il lui a donné en guise d'excuse. Ensuite, il nous a redemandé ce qu'on souhaitait entendre comme rappel. C'est alors que je suis intervenu. Je ne voulais évidemment pas demander un vieux titre, et j'aime beaucoup "Oh Catherine". Certes, une chanson lente c'est pas toujours super pour un rappel, mais il me semblait au moins qu'elle ne serait pas difficile à jouer, quitte à ce que David Thomas la joue en solo. Visiblement, je me trompais complètement ! Il s'est pris la tête entre les mains en entendant ma demande (pourtant, la formation du groupe de 1991 jouait bien ce titre en concert, comme on peut le vérifier sur l'album "Apocalypse now"), puis il est allé récupérer son dollar au gars à qui il l'avait donné, me l'a refilé, et le groupe a enchaîné sur "Final solution", pour le grand bonheur de la majorité du public, j'imagine !!
J'ai gardé ce dollar en souvenir du concert. Il a longtemps été épinglé au mur de mon bureau. Mais quand j'ai eu l'occasion d'aller revoir Pere Ubu en concert (c'était le 26 mai 2006, au festival Musique Action de Vandoeuvre-les-Nancy, avec Pascal Comelade et Eugene Chadbourne à la même affiche), j'ai ressorti le billet de la boîte où il était rangé, et j'ai profité que David Thomas était assis seul à une table de la buvette pour aller lui rendre son dollar. Après tout, moi qui ne crie jamais pour réclamer une chanson lors des concerts, sauf si l'artiste le demande, je n'avais jamais eu l'intention de le délester de ce billet !
Sans surprise, David Thomas ne se souvenait pas de l'incident, mais il n'a fait aucune difficulté pour empocher le billet, avec cette réponse très sensée : "I can always use a dollar".



Ajout du 24 avril 2014 :

Pere Ubu, Oh Catherine, en direct dans l'émission Late night with David Letterman, le 11 septembre 1991.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Excellente histoire, belle anecdote ... que j'aimerais reproduire sur mon site www.ubudance.com ... ok ?
pour me contacter
postmaster@ubudance.com
Charlie

Pol Dodu a dit…

Pas de problème, au contraire, pour reproduire ce billet sur ton site. Et d'autant moins qu'il me semble bien que c'est sur Ubudance que j'ai piqué l'image de la pochette !

Charlie Dontsurf a dit…

"(pourtant, la formation du groupe de 1991 jouait bien ce titre en concert, comme on peut le vérifier sur l'album "Apocalypse now")".
Ce 23 juin 1993, au Passage du Nord-Ouest à Paris, la formation du groupe était différente de celle présente sur ANOW (il s'agit d'un concert de 1991). Maimone et Feldman étaient partis, remplacés respectivement par Michele Temple (basse) qui est toujours dans le groupe et Garo Yellin (violoncelle électrique) qui lui a fait un bref passage (néanmoins présent sur une partie de l'album Raygun Suitcase).
J'aime bien cette anecdote du billet d'un dollar.

LinkWithin

Linkwithin