13 août 2006

ST. THOMAS : Mysterious walks


Offert par Philippe D. par correspondance en 2001
Réf : RJ006CD -- Edité par Racing Junior en Norvège en 2000
Support : CD 12 cm
13 titres

Ce fut une bonne surprise de me faire offrir ce premier album de Thomas Hansen, le St. Thomas norvégien (Dans sa discographie figure un album sur CD-R édité à 100 exemplaires l'année précédente par Darjeeling Sounds, un micro-label français, mais je n'en ai jamais vu un seul).
L'illustration de pochette d'Andreas Tellefsen est superbe, comme le sont les trois autres dans le livret, et elles donnent bien l'ambiance de ce disque, qui est entièrement constitué d'enregistrements faits à la maison, dont la plupart avaient à l'origine le statut de démos.
Thomas Hansen est quasiment en solo sur ce disque, mais presque sur tous les titres que je préfère il est accompagné de discrètes percussions. Je pense à "Born again", qui ouvre l'album, dont les paroles du refrain sont les mêmes que celles de "Take a dance with me", sortie un an plus tard sur l'album "I'm coming home", mais les deux chansons sont très différentes. Il y a aussi "Invitation", "The proud St. Thomas", l'instrumental "I'm coming home" (rien à voir non plus avec ce deuxième album !) et "Lullaby from a wannabe popstar".
En parlant de popstar potentielle, justement, Thomas Hansen revient dans une info postée sur son site le 18 mars 2006 intitulée "The outsiders mysterious walks" sur la genèse de cet album, et surtout sur son moral et son attitude face au show-business. Il a sorti un album par an depuis le premier, sur divers labels indépendants et filiales de plus gros label, mais il annonce que le prochain, "There´s only one of me", a été enregistré à la maison, comme "Mysterious walks", et sortira à la fin du mois sur son propre label, Cornerman Records, afin de lui éviter au maximum les compromis qu'il considère comme des compromissions.
Et même s'il semble déjà renier "Childen of the new brigade", son album de 2005, je vais bientôt me le procurer, ne serait-ce que parce qu'il a été enregistré en grande partie avec Herman Düne, et contient une reprise de leur "Sheer wonder".

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin