26 août 2006

ORSON WELLES : I know what it is to be young (but you don't know what it is to be old)


Acquis dans une FNAC à Paris en 1985
Réf : ATO 27057 -- Edité par Jonathan en France en 1985
Support : 45 tours 17 cm
Titres : I know what it is to be young (but you don't know what it is to be old) -/- Love is a lovely word

C'est apparemment le seul disque "musical" d'Orson Welles (et encore, il n'apparait que sur la face A), il a bien marché dans les hit parade, mais d'après ce que je lis il est uniformément détesté par tous les fans de l'acteur.
Et bien moi, je l'ai toujours bien aimé ce disque, au point de l'avoir acheté neuf au prix fort au moment de sa sortie ! (et j'en ai même acheté un deuxième exemplaire d'occasion quelques années plus tard, en pressage anglais daté de 1984, avec une pochette légèrement différente). C'est mon côté fan de Lewis Furey, époque "Fantastica" notamment, qui a dû me faire aimer ce disque : des choeurs très travaillés, des violons et des orchestrations partout... Et puis, j'adore la voix grave d'Orson Welles, et je trouve bien vu l'accroche de la chanson, "Je sais ce que d'être jeune, mais toi tu ne sais pas ce que c'est d'être vieux".
Certes, les paroles paraissent débiter des évidences (avec le temps qui passe, les jeunes deviennent vieux, après l'été vient l'hiver), mais la voix d'Orson parait malgré tout être celle de la sagesse !
L'équivalent français de ce disque, c'est bien sûr le "Maintenant je sais" de Jean Gabin en 1974 (le parallèle a déjà été fait). Cette chanson a bercé ma jeunesse, et cela explique peut-être aussi mon goût pour cette chanson d'Orson Welles.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin