15 août 2006

METAL URBAIN : Paris maquis


Acquis chez Hifi-Club à Châlons-sur-Marne vers 1979
Réf : RT 001 -- Edité par Rough Trade en Angleterre en 1977
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Paris maquis -/- Clé de contact

Contrairement au "This year's model" de Costello, acheté rue des Lombards, c'est dans la toute nouvelle boutique agrandie du Hifi-Club, place Foch face à la mairie, que j'ai acheté ce 45 tours de Métal Urbain (dans le même local, après la liquidation de la boutique un peu plus tard dans les années 80, il y a eu un commerce qui a fait sensation dans la ville : le premier fast food !, qui s'appelait Manhattan Burger ou quelque chose comme ça).
C'est dans ce magasin que je me suis retrouvé, un jour, à fouiller pour la première fois un rayon de 45 tours punk avec des imports. Il y avait des Sex Pistols, au moins deux Subway Sect différents, mais j'ai choisi ce Métal Urbain, parce que je connaissais la chanson "Paris maquis" : j'avais vu le groupe l'interpréter à la télé un dimanche midi dans l'émission "Chorus".
"Paris maquis" est un hymne bien punk, avec un refrain qu'on peut hurler ("Assassine, l'Etat dans la poche, Je te juge, l'Etat contre moi, Fasciste !"). C'est en français, il n'y a que trois couplets et les paroles sont imprimées au dos, mais il y avait des mots ou des expressions que je ne comprenais pas bien : nervis, gardiens de l'appris, fasciste aussi... Et quand même, après tout ce temps, je me dis qu'une chanson comme ça aurait bien pu influencer Trust et son "Antisocial", que j'ai pourtant toujours détesté, comme tout ce qui touche de près ou de loin au hard rock.
Même si par la suite j'ai suivi de près les parutions moins punks du label Rough Trade, ce n'est pas du tout pour cette raison que j'ai acheté ce disque car je ne connaissais pas encore le label. Mais en 1996, quand j'ai écrit un article pour les vingt ans de Rough Trade, j'ai attrapé au vol Eric Debris, le chanteur de Métal urbain, lorsque je l'ai croisé au Printemps de Bourges pour lui demander comment un groupe français avait bien pu se retrouver à enregistrer le premier disque publié par le label essentiel de la new wave anglaise.


Métal Urbain, Paris maquis, dans l'émission Chorus qui m'a fait découvrir cette chanson.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin