17 août 2006

NOISE ADDICT : Young & jaded


Acquis probablement chez Rough Trade à Paris en 1994
Réf : WIJ 35 CD -- Edité par Wiiija en Angleterre en 1994
Support : CD 12 cm
Titres : I wish I was him -- My sarong -- Meat -- Pop queen -- Back in your life -- Don't leave

Des gamins australiens d'à peine quinze ans qui sortent un disque avec une reprise du "Back in your life" de Jonathan Richman, ça aurait suffit pour que je m'intéresse à ce disque. Et cette version en groupe, électrique mais pas trop, avec des choeurs de voix qui n'ont pas encore mué est effectivement excellente, la thématique de la chanson convient tout à fait à un groupe d'ados.
Ce qui est bien avec "Young & jaded", outre cette reprise, c'est qu'il y a quand même trois autres chansons excellentes. Il n'y a guère que "My sarong" et "Meat" que j'aime un peu moins. Ces cinq autres titres du disque sont des enregistrements maison acoustiques, et sont quasiment les premiers enregistrements en solo de Ben Lee, le meneur du groupe, et c'est tant mieux, car les autres parutions plus punky de Noise Addict (excellent nom de groupe !) sont moins intéressantes.
Parmi les réussites, il y a le désormais classique "I wish I was him", une ode de fan à Evan Dando, qui vivait à l'époque en Australie, trop intelligente pour être complètement au premier degré : "J'aimerais être lui, Il a toutes les filles à ses pieds, Il n'a pas d'ennemis, Et bien plein d'amis cools, Il reçoit plein de disques gratuits '...) Il comprend même les paroles des chansons de Pavement".
Autre réussite, "Pop queen", avec une facilité géniale dans les paroles ("Well you're real pretty And you act like a cross between you know what I mean") et toujours des références de fan de musique ("You love the Pixies, You're the ultimate Pop Queen").
Et je ne vais pas les citer aussi, mais les paroles de "Don't leave" sont excellentes également, et en font une chanson d'amour très réussie.
Après ce disque, Ben Lee a entamé une carrière solo avec l'excellent album "Grandpaw would", et Noise Addict a sorti un unique album, assez intéressant, avant de se séparer. Personnellement, je plaçais alors beaucoup d'espoir dans Ben Lee, mais il semble avoir mûri vraiment trop vite. Dès son deuxième album en 1997, "Something to remember me by", il donnait presque l'impression de se sentir vieux et désabusé (et il était en veste de costard sur la pochette), devenant l'illustration vivante du titre "Young & jaded" : "Jeune et lessivé"...


Noise Addict photographié par Sophie Howarth ; photo figurant sur le livret de "Young and jaded".
L'édition américaine de ce disque chez Grand Royal est visiblement toujours disponible.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin