25 janvier 2006

SECOND LAYER : World of rubber


Acquis chez Vinyl Demand à Londres vers 1983
Réf : B red 14 -- Edité par Cherry Red en Angleterre en 1981
Support : 33 tours 30 cm
9 titres

Ce n'était pas un disquaire spécialisé, mais un magasin très étendu qui vendait des disques neufs à prix réduits, principalement des stocks d'invendus d'autres magasins. Il était situé en plein Soho. Vu le prix du mètre carré dans le secteur, ce n'est pas étonnant que le pas de porte ait vite été repris pour en faire quelque chose de plus lucratif, du style boite de nuit ou peep-show. Je ne suis plus sûr du nom de la boutique, mais "Vinyl Demand" c'est le nom qui figure sur l'étiquette de mon exemplaire de "Grubby stories" de Patrik Fitzgerald, que j'ai acheté là dans les mêmes moments. Il n'y a aucune étiquette sur mon exemplaire de "World of rubber".
Quand je me suis intéressé à The Sound dès la sortie de leur premier album "Jeopardy", principalement parce qu'ils étaient sur Korova, le même label qu'Echo & The Bunnymen, je n'avais aucune idée que les principaux membres du groupe avaient déjà un passé musical derrière eux, puisqu'ils avaient sorti plusieurs singles autoproduits et deux albumq entre 1977 et 1978 sous le nom de The Outsiders.
Je ne savais pas non plus qu'avant même de sortir un disque sous le nom de The Sound, le chanteur guitariste Adrian Borland et le bassiste Graham Bailey avaient sorti en 1979 "Flesh as property", un EP trois titres de leur autre groupe, Second Layer, un duo électronique dans lequel Bailey s'occupait aussi de la boite à rythmes (très présente) et des synthés. Avant la sortie de cet album, il y a eu un autre single trois titres, "State of emergency". Je me demande d'ailleurs si je n'ai pas acheté ce disque par hasard, ou parce qu'il était sur Cherry Red, parce que Borland et Bailey ne sont absolument pas mentionnés sur la pochette.
"World of rubber" est un disque très noir dans l'esprit, comme "Jeopardy", sorti quelques mois plus tôt. Mais avec les mêmes compositeurs et le même chanteur, ce n'est pas étonnant. Les pochettes des deux disques sont d'ailleurs dans les mêmes tons noir et gris. On n'est pas loin ici de titres de The Sound comme "Missiles" ou "I can't escape myself", avec une couleur électronique marquée (boite à rythmes et synthés) et la basse très en avant, façon Metal Box de PIL.
Les différents chroniqueurs de ce disque que j'ai pu lire ont chacun leur titre préféré, notamment le dernier, "Black flowers", mais pour moi le tour de force du disque a toujours été le premier titre, "The definition of honour", une charge anti-militariste ("La définition de l'honneur, c'est ce trou sur le côté de ta tête"). J'aime aussi beaucoup "Underneath the glass", "Fixation" et "In bits".
Second Layer a sorti en tout et pour tout quinze titres. Maintenant que l'ensemble de la discographie de The Sound a été rééditée, avec des sorties posthumes en plus, on ne peut qu'espérer voir prochainement sortir un CD reprenant l'ensemble de cette discographie.

9 commentaires:

Rupert Withglee a dit…

Et comment! 'Jeopardy' a été réédité? Ca fait près d'un an que je le cherche en vain chez tous les disquaires parigots... Sinon, c'est vrai qu'il y a bcp de rééditions de The Sound, mais on ne sait jamais trop de quoi il s'agit, parce qu'apparemment ils (enfin, la maison de disques, quoi) ont uniformisé le design des disques... je ne sais pas si ça correspond même aux pochettes d'origine (?).
Amitiés,
Rupert.

Pol Dodu a dit…

Bonjour,

Si si, tous les albums de The Sound sont bien réédités, souvent par deux, avec des bonus et des pochettes modifiées. Mais les deux premiers sont réédités isolément et dans leur pochette d'origine, et "From the lion's mouth" n'a pas de bonus pour respecter l'intention originale d'Adrian Borland pour cette réédition, qui trouvait que cet album était un tout auquel il ne fallait pas toucher.
Plus d'infos : Renascent.

le quark a dit…

Bon sang de bon sang!!!
Existerait'il une ame charitable qui aurait la gentillesse ( meme contre denier si ce n'est pas pourri ) de m'indiquer comment trouver ou télécharger cette oeuvre tétanisante qu'est "second layer"?
depuis que j'ai perdu ma cassette audio, je recherche cet album désespérement.et sur le web toujours un ou deux titres qui ne finissent jamais leur téléchargement....
atomicwhales@noos.fr

Anonyme a dit…

Bonsoir !Je suis un inconditionnel des Sound car ma formation punk a ete berçé par eux (en groupe phare dans les fibres..) et ils ont ete la musique ambiante de mon histoire d'amour qui dure encore aujourd'hui!Que de fiestas et de fin de nuits enfumées avons nous eu en communs...J'ignorais jusqu'à ce soir Second Layer donc si une bonne ame pouvait m'envoyer les morceaux ou m'indiquer comment les trouver ce serait une grande joie..Quel gachis ce suicide d'Adrian et ce groupe mythique qui est resté confidentiel alors que tant de groupes sponsorisés et formatés ont pignon sur rue et ont droit aux dollars et à la reconnaissance du buziness c'est à pleurer pour ne pas vomir !!!...

Anonyme a dit…

J'ai oublié en tant qu'Anonyme d'indiquer mon adresse email qui est muab@wanadoo.fr.Je compte sur toutes les bonnes ames ...Cordialous

Pol Dodu a dit…

Ici on parle de Second Layer, et avec un peu de chance on y trouve même l'intégrale de Second Layer !!

Stéphanie a dit…

Vous cherchez toujours les disques d'Adrian Borland?
Amicalement

Pol Dodu a dit…

Stéphanie,
Merci beaucoup mais, même s'il n'y a toujours pas eu de réédition de Second layer, j'ai pu écouter l'intégralité de leur production depuis que j'ai rédigé ce billet, et pour ce qui concerne Adrian Borland en solo, j'ai tout ce qu'il me faut.

Pol Dodu a dit…

Je ne sais pas comment j'ai pu rater ça, mais Cherry Red a bel et bien réédité "World of rubber" en 2009 !
Il y a un titre bonus, enregistré après la séparation officielle du groupe avec Phil King (Servants, Felt, The Jesus and Mary Chain), qui l'a co-écrit, et la chanteuse Roxanne New. Malheureusement, Cherry Red n'y a pas ajouté les titres des singles, qui auraient pourtant sûrement tenu sur un seul CD...

LinkWithin

Linkwithin