01 janvier 2006

MORNING STAR : The opposite is true


Acquis au Gros Bazar Primitif à Reims le 24 septembre 2005
Réf : 3 760027 100257 -- Edité par Microbe en France en 2005 -- Promo copy. Not for sale.
Support : CD 12 cm
10 titres

J'ai eu la chance de voir Morning Star en concert à Lyon le 12 mai 2005, en première partie de M. Ward, dans le cadre de la tournée qui a suivi la sortie de cet album. Ce concert en petite formation, centrée surtout sur le fondateur du groupe Jesse D. Vernon et Kate Stables (This Is The Kit, Whalebone Polly), a confirmé l'impression que j'avais eue à l'écoute des deux premiers albums du groupe : une très grande qualité musicale, quelques très bonnes chansons, mais une versatilité telle (un titre folk, un rock, un soul,...) qu'on a du mal à saisir la personnalité propre du groupe. Mais je garde un très bon souvenir du concert, et du rapport chaleureux que le groupe a entretenu avec le public.

Sur "The opposite is true", le troisième album du groupe, donc, on retrouve les qualités du groupe, notamment la finesse et même la virtuosité des arrangements, alors même que j'imagine que le budget n'est pas celui d'une super-production, mais pas trop les défauts, puisque le disque garde une certaine homogénéité du début à la fin, dans une ambiance grosso modo première moitié des années 1970.
Les réussites sont le titre d'ouverture, "The black swan", très réminiscent du psychédlisme anglais, avec des arrangements à la David Bedford, le second, "Breaking through a wave", dans la même veine, le très folky "Cuckoo", les très enjoués "Great day" et "Going home", et surtout la chanson-titre où la voix féminine, présente tout au long de l'album, répond à celle de Jesse D. Vernon.

Pour plus d'informations, le site de Microbe.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin