14 janvier 2006

POPTICIANS : Mobile home


Acquis chez Rough Trade à Londres en 1984
Réf : DAD 1 -- Edité par Off The Kerb en Angleterre en 1984
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Mobile home -/- Spare pear

C'est John Peel qui a donné leur chance aux Popticians, après les avoir vus dans une des soirées cabaret underground qu'ils écumaient à Londres : quelques semaines plus tard, la BBC les appelait pour leur proposer une Peel session. Ce disque reprend deux des titres enregistrés le 20 juillet 1983 pour leur première Peel session (ils en feront deux en tout).
C'est aussi grâce à Peel que j'ai connu les Popticians, puisque j'ai entendu "Mobile home" un soir dans son émission, pendant l'un de mes séjours londoniens. Le lendemain, je me mettais en quête du disque, et je le trouvai sans coup férir, comme pour toute la production indépendante, chez Rough Trade à Portobello.
"Mobile home" est une chanson qui a une pêche énorme, et qui donne une pêche énorme. L'orchestration est très acoustique (le batteur jouait avant avec les Chefs, qui ont fait quelques disques) et les trois membres du groupe répondent en choeur au chanteur John Hegley pendant tout le morceau. Comme il est dit au départ, "This is a song about my mum. My mum lives in a mobile home, and this song is called "Living in a mobile home".
J'aime particulièrement le moment où ils expliquent que la maman a tout ce qu'il lui faut dans son mobile home, "She's got a roof (roof roof roof), a dog (woof woof woof)", etc. Bref, c'est "Home sweet mobile home" même si on a peur qu'elle s'envole, et ça se termine par une énorme fête dans le mobile-home.
Les lunettes sont l'obsession de John Hegley et des Popticiens. La face B est une chanson à propos de la perte de ses lunettes. Une solution, que Johnny aurait pu lui souffler : en avoir une poire de rechange. A la seule condition de savoir où elle est rangée car sinon on a besoin de lunettes pour retrouver ses lunettes ! Cette chanson est plus cabaret et moins forte musicalement que "Mobile home".
Les Popticians ont sorti au moins un autre disque, "I saw my dinner on TV", un maxi produit par Robyn Hitchcock en 1988.
John Hegley est toujours actif en Angleterre comme poète, artiste de cabaret et homme de radio, il vient entre autres de sortir un nouvel album, "Family favourites", une collection de poèmes et de chansons à propos de sa jeunesse et des relations familiales. On trouve "Mobile home" dessus, mais je ne sais pas si c'est la version du 45 tours.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin