30 décembre 2007

LITTLE WINGS : Light green leaves


Acquis par correspondance aux Etats-Unis via la Nouvelle-Zélande en octobre 2007
Réf : KLP 139 -- Edité par K aux Etats-Unis en 2002
Support : 33 tours 30 cm
11 titres

Depuis que j'ai fait l'acquisition de ma première platine CD en 1989-90, je n'ai quasiment plus acheté de nouveaux albums vinyl au prix fort, mais là, j'ai fait sans hésiter une exception. Il faut dire que c'est un cas très particulier.
Comme pour Architecture In Helsinki et plein d'autres groupes, c'est grâce à des MP3s que j'ai découvert Little Wings. Dans ce cas précis, c'était en 2003, grâce à toute une série de titres mis en ligne gratuitement par K Records sur leur site. Comme je l'ai déjà raconté ici, ce n'est que bien plus tard que j'ai fait le lien entre le Kyle Field de Little Wings et le Fieldmouse de Rodriguez, le groupe dont il a fait partie pendant plusieurs années avec M. Ward et Mike Funk.
En préparant mon billet sur Rodriguez, j'ai aussi recherché des infos sur Little Wings, et je suis notamment tombé sur un blog qui avait mis en ligne l'intégralité du CD Light green leaves. J'en connaissais déjà plusieurs excellents titres, mais je l'ai téléchargé en entier et, la première fois que je l'ai écouté, au casque dans le train, j'ai été littéralement bluffé tellement je l'ai trouvé bon, de bout en bout.
Suite à ça, je me suis promis d'acheter le disque, mais au moment où j'ai commencé à faire mon marché en ligne, plusieurs sites m'ont rappelé que Light green leaves était en fait une trilogie, sortie simultanément en cassette, 33 tours et CD, avec plus ou moins les mêmes morceaux enregistrés dans des contextes totalement différents (Kyle Field s'explique là-dessus dans cette excellente interview). La cassette contient des démos enregistrées directement sur... cassette, dans divers endroits : voitures, campings, chambres,... Le CD a été enregistré à Portland, là où Kyle Field a habité. Quant au vinyl, il a été enregistré à Olympia, au Dub Narcotic Studio, l'antre de K Records, avec un groupe de musiciens qui comprend notamment Calvin Johnson. Quand je me suis aperçu qu'on trouvait encore la version 33 tours en neuf à un prix tout à fait correct, je n'ai pas hésité à la commander de préférence au CD, que je connaisssais déjà.
Je prenais ainsi le risque d'être déçu, et ce d'autant plus que quatre des meilleurs titres du CD sont absents de la version vinyl : Boom !, Next time, Uh-Oh (It's morning time again) et What wonder. Mais non, et ce parce que l'ambiance de ce disque est très proche de celle du CD, bien que les groupes et les conditions d'enregistrement soient différents. Une ambiance de folk acoustique détendu joué entre amis, comme si Will Oldham et Herman Düne faisaient un boeuf autour d'un feu de camp. On n'est pas loin non plus du Jonathan Richman acoustique de Rock'n'roll with The Modern Lovers ou de Back in your life.
Dès les premières notes de Fall flood, le charme opère et dure jusqu'à la fin du disque, avec d'excellents titres tels que I I I, The way I deux, Light green leaves, The gloom et Look at what the light did now.
Ces temps-ci, Kyle Field poursuit en parallèle sa musique et ses travaux graphiques (l'adresse de son site ne s'intitule pas pour rien "Kyle dessine" : à part un lien vers le site de K, je n'y ai rien trouvé en rapport avec la musique). Une exposition de ses oeuvres sera présentée à l'Atelier Cardenas Bellanger à Paris en janvier-février 2008.

1 commentaire:

fishlike a dit…

merci pas facile d'avoir des infos sur LW !

LinkWithin

Linkwithin