15 décembre 2007

WARUM JOE : Chloro Fluoro Carbone


Acquis par correspondance auprès de Rock Hardi en France en 1989
Réf : RH 007 -- Edité par Rock Hardi en France en 1989 -- Fourni avec le n° 19 de Rock Hardi -- N° 0385
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Chloro Fluoro Carbone -- Music box -/- Bogota -- T.bird

Bien que j'ai souvent vu leurs premiers disques en présentation dans la boutique New Rose, je ne les ai pas achetés, parce que mon budget ne me permettait pas de tout acheter et surtout parce que je ne connaissais pas du tout leur musique, que je n'ai découverte qu'avec leurs deux titres sur la deuxième compilation New Rose en 1983. Je me suis rattrapé en 1987 en achetant la compilation Le train sifflera, crois-moi sortie sur la filiale de rééditions de New Rose Fan Club.
Pendant lontemps, Warum Joe a été un groupe très mystérieux : peu de presse, pas de photos, peu de concerts, pas d'information sur le groupe sur les pochettes,... Aussi, quand ils ont été annoncés en concert à L'Usine de Reims le 4 novembre 1988, avec Les Requins-Marteaux en première partie, je n'ai pas raté l'occasion de les voir sur scène ce soir-là pour un concert excellent.
Pour situer Warum Joe, si on restreint la comparaison au champ très restreint des groupes punk new wave français à boite à rythmes, ils se situent chronologiquement entre Métal Urbain et Bérurier Noir et musicalement je dirais plus proches des premiers que des seconds. Plus près de nous, il y a bien sûr un lien avec mes amis Les Boum Bomo's, les deux groupes ont d'ailleurs tous les deux repris Beat on the brat des Ramones, mais l'humour de Warum Joe est beaucoup plus à froid et retenu que celui des Boum Bomo's (N'empêche, puisqu'on parle des reprises de Beat on the brat, Du riz des pâtes des BB m'éclate vachement plus que le Gut gespielt de WJ). Globalement, le choix de reprises de Warum Joe, la plupart du temps adaptées en français, parle pour eux : les Ramones donc (x 2), les Damned, les Buzzcocks, les Dead Boys, mais aussi Barbara et Johnny Hallyday pour une version décapante de Gabrielle.
A l'époque, j'étais abonné à Rock Hardi, le fan magazine Rock & BD de Clermont-Ferrand (le fanzine existe toujours aujourd'hui, ce qui doit en faire l'un des plus anciens en activité : ils viennent de fêter leurs 25 ans et de sortir leur n° 36). Ma boîte à lettres était quelque peu étroite, si bien que ce 45 tours, rigide, pas souple, m'est arrivé littéralement plié. C'est un miracle qu'il n'ait pas cassé et surtout qu'il soit écoutable, à part une rayure au début d'une des faces. Quelques années plus tôt, un 45 tours de Ich Libido chez Réflexes qu'on m'avait envoyé en promo n'avait pas eu la même chance et m'était arrivé en mille morceaux !
La face A est enregistrée en studio. Chloro Fluoro Carbone est la chanson qui vaut au 45 tours d'être qualifié d'écolo sur la couverture du fanzine. Vingt ans ou presque après, au lendemain de la conférence de Bali qui a vu les Etats-Unis persister à réclamer les mêmes contraintes pour les pays moins riches qu'eux afin qu'ils ne bénéficient pas d'un avantage économique indû, les paroles semblent d'une actualité touours plus chaude, si je peux me permettre :
"Les méchants s'organisent en cellules de crise
Ils tiennent conférence pour sauver la banquise
Ils nous ont enseigné à bien trouer l'ozone
et comment modifier le cours de l'Amazone
Chloro Fluoro Carbone
Ultraviolets pour tous les hommes
Déjà les deux pôles en décongèlent
On ne peut plus y flâner sans ombrelle"

L'autre titre de la face est une nouvelle version de leur reprise des Damned, Music box et sur la face B on trouve deux de mes titres préférés des débuts de Warum Joe, Bogota et T.bird, enregistrés en public... à ce fameux concert à L'Usine le 4 novembre 1988 !
Le disque suivant de Warum Joe sera l'album La revanche de Montezuma en 1990, sur lequel on retrouve Chloro Fluoro Carbone dans la même version. L'album est sorti en simple CD et en double 33 tours, avec trois titres studio en moins, contrairement à ce qui est indiqué sur l'étiquette du disque (Sang famille, Gabrielle et Evil ximer), mais avec toute une face live en plus sur laquelle on trouve huit titres, dont Bogota et T.bird. Il n'y a aucune indication sur la pochette mais, étant donné que les enregistrements sont exactement les mêmes que sur le 45 tours, j'affirme sans trop de risque de me tromper que toute la face a été enregistrée à Reims.
Comme d'autres groupes des années 80, Warum Joe s'est reformé, ou en tout cas a repris ses activités depuis au moins 2003 avec l'album Au milieu de ta forme. Ils étaient d'ailleurs en concert il y a deux jours à peine au Glaz'art à Paris.

PS : On trouve sur le site officieux de Warum Joe un documentaire vidéo inédit intitulé Warum Joe va à l'usine. Je me suis bien sûr précipité dessus, pensant qu'il y avait dessus des images de Reims, mais malheureusement je n'ai pas réussi à voir les images et le commentaire audio ne fait aucune référence à ce concert du 4 novembre 1988, ni à Reims d'ailleurs.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

yh,
ton article est nikel.
je suis fan de warum joe, dont les paroles me sidèrent!

pice
http://presque-fameux.over-blog.com/

Pol Dodu a dit…

Huit ans plus tard, je suis retourné sur le site de Warum Joe, qui existe toujours, et cette fois-ci j'ai pu regarder le documentaire Warum Joe va à L'Usine.
Il m'a fallu être très attentif parce que je n'étais pas absolument certain de reconnaitre la salle mais, sachant que le concert du 4 novembre 1988 à Reims avait été enregistré en 4 pistes, je me doutais bien que le documentaire y avait été en partie tourné.
C'est bien le cas : la version de Tchang est la même, j'ai reconnu les loges, et les prénoms des "ouvriers" de L'Usine remerciés sont familiers (Michel, Alain, Louis).

LinkWithin

Linkwithin