30 mai 2016

THE SIDEBOTTOMS : Panic


Acquis dans un dépôt-vente probablement en Belgique dans les années 2000
Réf : 11 37 01 -- Édité par 11:37 en Angleterre en 1993
Support : CD 12 cm
9 titres

En mars, j'ai acheté en Angleterre le court récit de Jon Ronson Frank, sous-titré "L'histoire vraie qui a inspiré le film".
En effet, Jon Ronson, désormais journaliste et écrivain réputé, a joué des claviers pour Frank Sidebottom entre 1987 et 1990. En 2005, à la demande de Frank  qui préparait un comeback, il a rassemblé ses souvenirs dans un article paru dans The Guardian. C'est cet article qui a inspiré le scénario de Frank, un film de fiction de 2014 réalisé par Lenny Abramson, basé sur le personnage de Frank Sidebottom.
Je n'aime pas trop les biopics. Frank le film n'en est pas vraiment un, mais je l'ai quand même boudé à sa sortie. Mais j'ai lu d'une traite et vraiment apprécié Frank le livre (dont on peut lire un long extrait dans The Guardian).
Jon Ronson raconte qu'il était un musicien incompétent dans un groupe volontairement incompétent rassemblé autour du personnage à tête en papier mâché Frank Sidebottom, créé en 1984 par Chris Sievey des Freshies et inspiré par la contemplation les centaines de lettres de rejet reçues au fil du temps par les maisons de disques. Mais ce qui est étonnant, c'est que Chris Sievey a abandonné les Freshies pour Sidebottom au moment même où son groupe commençait à avoir un peu de notoriété.
Dans le livre, j'aime particulièrement le moment que Jon Ronson pointe comme le début de l'échec, quand, fait inédit, il a été convoqué pour une répétition chez Chris pour "passer au niveau supérieur". Des musiciens de niveau professionnel venaient d'intégrer le groupe et, pour Jon ça a été le début de la fin, comme pour le public, qui ne venait pas aux concerts de Frank Sidebottom pour voir un groupe de bal bien en place.
Jon Ronson dit à un moment que "Frank était notre Pee Wee Herman". Il me fait aussi beaucoup penser à Tiny Tim.

 

J'ai un album de Frank Sidebottom, le deuxième, 13:9:88, mais je ne l'aime pas trop. Beaucoup trop de sketches en proportion par rapport aux chansons, mais il y a des reprises de Hit the North de The Fall et Mirror man de Captain Beefheart que j'aime bien.
Ce maxi, que j'ai retrouvé la semaine dernière en rangeant des disques, j'avais complètement oublié que je l'avais. Il fait partie de la production tardive et plus professionnelle de Frank, à l'époque où il animait son émission de télé Frank Sidebottom's fantastic shed show.
Il est présenté dans un beau digipack et, comme tous les maxis dance-techno de cette époque, la liste des titres contient une litanie de différents mixages (Ace mix, Fantastic mix, Top mix, ...). Pour l'occasion de cette reprise du Panic de The Smiths, Frank s'est même rebaptisé The Sidebottoms ! Quant à la pochette, on repère tout de suite qu'elle parodie celle des Smiths (et, cerise que le gâteau, l'étiquette du dépôt-vente où j'ai acheté mon CD est presque parfaitement coordonnée au code couleur bleu et jaune de la pochette !).
Ici, la panique ne règne plus dans les rues de Londres ou Birmingham comme dans la chanson originale, mais dans celles de Timperley, le village de la banlieue de Manchester d'où Frank Sidebottom est originaire.
Heureusement, il n'y a pas de remix techno sur ce CD. Juste plusieurs versions chantées ou instrumentales, assez proches les unes des autres, entrecoupées de dialogues comme à l'habitude. J'aime bien la version "bricolée" de moins d'une minute appelée Bobbins mix. Globalement aussi j'aime bien la version chantée, peut-être parce que je n'avais trop prêté attention à la version originale des Smiths.
Chris Sievey et Frank Sidebottom sont morts en 2010. Frank a désormais sa statue dans les rues de Timperley...

Si vous voulez avoir plus que votre dose de Frank Sidebottom, vous pouvez vous procurer Fantastic show biz box set, qui contient 4 CD et 1 DVD. On y trouve notamment Panic.



Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin