14 décembre 2013

TINY TIM : Tip-toe thru' the tulips with me


Acquis sur un vide-grenier près d'Epernay au début des années 2000
Réf : RV. 20164 -- Edité par Reprise en France en 1968
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Tip-toe thru' the tulips with me -/- Ever since you told me that you love me (I'm a nut)

Lorsque je lui ai dit que j'avais dégoté ce disque, la réaction de Philippe R. avait été de me dire que c'était une très bonne pioche. Je ne m'en étais pas alors rendu compte car je commençais à peine alors à m'intéresser à Tiny Tim et je ne pensais pas que ce disque était particulièrement rare, mais depuis je ne suis jamais retombé dessus, ni sur aucun autre de ses vinyls.
Contrairement à ce que son nom de scène laisse penser, Tiny Tim était tout sauf menu : il faisait plus d'un mètre quatre-vingts et a pris pas mal d'épaisseur au fil des ans.
Il a connu un énorme succès en 1968, avec une apparition dans le film You are what you eat de Barry Feinstein, où il est accompagné par des membres de The Band, et surtout un passage télé dans une émission grand public, Laugh-in, où il a interprété Tip-toe thru' the tulips with me avec son ukulélé et est devenu instantanément une célébrité.
Le "truc" de Tiny Tim, c'était d'interpréter des chansons populaires américaines de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, de sa voix de fausset, avec juste son ukulélé (et un accompagnement orchestral sur disque). Les disques, il les sort très vite chez Reprise, avec deux albums en 1968 et un tube aux Etats-Unis avec ce 45 tours, Tip-toe thru' the tulips with me. C'est la gloire pour Herbert Khaury, les vedettes se pressent à son concert au Royal Albert Hall à Londres, et George Harrison met son interprétation de Nowhere man sur un 45 tours de Noël du fan club des Beatles.
Sans surprise, cette célébrité soudaine exacerbée (fin 1969, il se marie en direct à la télé dans une des émissions américaines les plus populaires) ne durera pas, et la suite de sa carrière, des années 1970 à 1990, sera une suite de sorties de disques indépendantes plus ou moins excentriques, comme un single de 1979, en pleine pénurie d'essence, où il interprète Tiptoe to the gas pumps, ou un autre en 1985, un chef d'oeuvre de bon goût dont les deux faces  sont Le Père Noël a le SIDA et Elle m'a refilé l'herpès ! En 1996, l'année de sa mort, accompagné par Brave Combo, il réussit l'exploit de transformer Girl des Beatles en une chanson salace et graveleuse, sans même en changer les paroles !
J'ai l'air de me moquer un peu comme ça, mais il y a plein de titres de Tiny Tim que j'aime vraiment beaucoup, à commencer par les deux faces de ce 45 tours, extraites de son premier album, God bless Tiny Tim. Le tube Tip-toe thru' the tulips with me est excellent, et pour une fois c'est une chance que la maison de disques française ait préféré Ever since you told me that you love me (I'm a nut) à la face B américaine, Fill your heart, car en plus de nous proposer des chants d'oiseaux, c'est sûrement le seul titre de l'album à avoir un son partiellement garage avec une guitare saturée.

Now Sounds vient de rééditer God bless Tiny Tim, avec pas mal de titres en plus.



1 commentaire:

debout a dit…

une édition deluxe mit bonus tracks ?! j'y cours (thru the tulips avec qui voudra... baby, i don't care !)

LinkWithin

Linkwithin