03 septembre 2010

THE FRESHIES : I can't get "Bouncing babies" by The Teardrop Explodes


Offert par Paulette Dodu à Mareuil-sur-Ay en août 2010
Réf : MCA 725 -- Edité par MCA/Razz en Angleterre en 1981
Support : 45 tours 17 cm
Titres : I can't get "Bouncing babies" by The Teardrop Explodes -/- Tell her I'm ill

Quand Chris Sievey, plus connu ces vingt-cinq dernières années sous le nom de son personnage Frank Sidebottom, est mort il y a quelques semaines, je m'étais dit en lisant les articles nécrologiques que, parmi les singles de son ancien groupe The Freshies, il y en avait deux que j'aimerais bien avoir, I'm in love with the girl on the Manchester Virgin Megastore checkout desk, une chanson que son titre rapproche immanquablement de The new teller de Jonathan Richman, et ce I can't get "Bouncing babies" by The Teardrop Explodes.
Finalement, l'occasion de se procurer ce dernier s'est produite plus rapidement qu'espéré, grâce à un pari gagné contre ma grande soeur Paulette dont la prime pour ce qui me concerne était "un 45 tours au choix à 10 € maximum port compris".
Pourquoi je voulais ce disque ? Parce qu'il fait référence à l'impossibilité de se procurer un 45 tours que j'aime bien et que je possède ? Oui, mais aussi parce qu'il se trouve que cette chanson semble avoir été écrite plus ou moins pour et sur moi, puisqu'il y est question d'un collectionneur de disques pathétique et quasi-pathologique.

Voici les paroles transcrites par DJ Ian :
"I collect ‘em you know all the Indie I just wanna go
I need it you see 1,433 singles in PCs
Don’t know why I do it just haven’t a clue, it kinda sucks don’t it ?
But I can’t get Bouncing babies by the Teardrop Explodes
It’s a disease but stamps and football cards do nothing for me
But when I spread my collection cross the floor
From the window wall to the door you seem closer to me
Don’t know why I do it, can someone see through ? I’m lost and I’m lonely
And I can’t get Bouncing Babies by The Teardrop Explodes
I can’t get (boing boing boing) Bouncing Babies Bouncing Babies
Don’t know why I do it, I just haven’t a clue
It kinda sucks don’t it, can someone see through ?
These things I’m doing I am doing for you and the lost and the lonely
And I can’t get Bouncing Babies by The Teardrop Explodes
I can’t get (boing boing boing) Bouncing Babies Bouncing Babies"

J'avais déjà un maxi des Freshies, Wrap up this rocket, et un double-album de Frank Sidebottom. Aucun des deux ne me plait vraiment et c'est un peu le même problème avec I can't get... : le titre est accrocheur, l'idée est sympa, mais musicalement ça ne suit pas car la chanson construite avec ces paroles ne fait pour le coup aucunement écho aux Teardrop Explodes. Pire, c'est une sorte de ballade au piano digne d'Elton John qui ne me déride un peu que lorsque que les choeurs font "Boing boing".
La face B, Tell her I'm ill, est mieux. C'est un titre pop-rock rapide à guitare, genre Squeeze ou Sinceros, pas hilarant mais sympathique.
Ce qui est amusant dans l'histoire, c'est que pour ma part je n'ai eu aucune difficulté à me procurer Bouncing babies des Teardrop Explodes, qui m'est tombé tout  cuit dans les mains chez Rough Trade à Londres (deux ou trois ans après que la chanson des Freshies a été écrite, pourtant), et que, une fois que j'ai eu l'idée de choisir ce disque pour le cadeau que Paulette me devait, je n'ai eu aucune difficulté non plus à me le procurer puisqu'il a dû me falloir pas plus de cinq minutes chrono pour en trouver un exemplaire en bon état en achat immédiat sur eBay pour un prix tout à fait correct.
Si les chansons des Freshies ne sont pas toujours aussi drôles qu'on pourrait l'espérer, j'aime quand même bien la reprise de la typo des Teardrop Explodes sur la pochette et la photo décorée de nez jaunes avec le gars au premier plan (le deuxième en partant de la droite) qui ressemble à un jeune Robert Smith.  Il y a aussi le bassiste du groupe qui est un dénommé Rick Sarko. A une lettre près, c'était un coup de maître !

Les Freshies n'ont pas sorti d'album pendant leur existence, mais Cherry Red a édité il y a quelques années une compilation CD (toujours disponible), The very very best of... some long and short titles,  à préférer à Remembering The Freshies, une compilation sortie tout récemment, après le décès de Chris Sievey, et disponible uniquement en téléchargement, qui contient moins de titres et coûte presque aussi cher.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin