22 mai 2016

LEADBELLY : C'est bon, les oeufs


Écouté pour la première fois chez Uncle Gil's Rockin' Archive en avril 2016
Réf : [sans] -- Enregistré à l'Université du Texas le 15 juin 1949
Support : 1 fichier MP3
Titre : C'est bon, les oeufs [Scrambled egg song]

Je suis depuis un bon moment les publications d'Uncle Gil sur son blog Uncle Gil' Rockin' Archives. Il met en lignes plusieurs albums par jour de rock, country, blues. Je n'en télécharge probablement pas plus d'un pour cent, mais c'est un bon moyen de découvrir quelques vieilleautés.
Les billets ne sont pas titrés au nom de l'artiste ou du titre de l'album, mais au titre de l'une des chansons sélectionné par Uncle Gil. Quand un de ces titres est en français, j'y porte particulièrement attention. Ça m'a notamment permis de m'éclater sur des titres cajuns.
Quand j'ai vu, C'est bon, les oeufs associé à un album en public de Leadbelly, j'ai carrément tiqué car je ne savais pas du tout qu'il avait chanté en français.
Sur le coup, j'ai pensé que c'était justement une reprise d'une chanson cajun, mais non, il s'agit bien d'une composition de Leadbelly.
Encore une fois, je chronique juste un titre téléchargé. J'ai mis en illustration la pochette de ce que je crois être la toute première édition sur disque de ce concert, sorti en 1973, bizarrement sur le label du magazine Playboy.
Le concert, en solo, a eu lieu le 15 juin 1949 à Austin à l'Université du Texas, l’État où il a grandi. On a la chance qu'il a été enregistré par la radio étudiante KUT.
Comme c'est très bien expliqué dans la chronique d'une des éditions de ce concert chez AllMusic, ce concert a ceci de particulier que c'est le tout dernier donné par Leadbelly, qui est mort six mois plus tard. Leadbelly était déjà malade et affaibli et se doutait probablement que c'était sa dernière performance. Il profite de l'occasion pour parler beaucoup au public, le faire rire et le faire chanter. Il ouvre et ferme sa prestation avec sa chanson fétiche Goodnight Irene, en expliquant longuement la première fois son contexte.
Et alors, pourquoi est-ce que C'est bon, les oeufs est en français ? Eh bien, tout simplement parce que c'est une aventure vécue en France qui a inspiré la chanson !
Comme Leadbelly l'explique, il était en tournée en France deux semaines plus tôt, et tous les matins on lui servait des œufs brouillés. Apparemment, pour changer le menu du petit-déjeuner, il fallait s'expliquer en français, ce qui lui était difficile, jusqu'à ce quelqu'un vienne à son secours et lui apprenne comment on dit "scrambled eggs" en français.
Leadbelly en a fait cette chanson et, à son tour, il explique au public le sens de "C'est bon", "Les œufs", "Mais pas", "Brûlés". Il y a aussi "Mouillés", et là, soit il y a quelque chose que je n'ai pas saisi, soit il confond avec "Brouillés". N'empêche, il en a fait une comptine réjouissante, qu'il réussit à faire chanter au public :
"C'est bon, les œufs mouillés
C'est bon, c'est bon, c'est bon
Mais pas, c'est bon, brûlés
Mais pas, c'est bon, c'est bon"
Et, comme il a du métier, une fois que c'est bien rentré, il termine la chanson en la faisant tourner et en changeant de rythme. Impressionnant.
Pour ma part, je préfère les omelettes ou les œufs sur le plat, mais je veux bien manger tout ce qu'on me sert, même des œufs crus à gober, si en échange on m'offre des découvertes musicales aussi goûteuses.

Leadbelly : C'est bon, les oeufs.

 

2 commentaires:

JPM a dit…

Plutôt que "Mouillés", ne voudrait-il pas plutôt parler de "Mouillettes", ces fines tranches de pain qu'on trempe dans le jaune d'oeuf ?

Pol Dodu a dit…

Ah, bravo détective linguiste Jean-Pierre. C'est sûr qu'il ne prononce pas "Mouillettes", mais c'est une explication qui se tient très bien, même si elle convient mieux pour des œufs à la coque.

LinkWithin

Linkwithin