05 mai 2016

CAPTAIN & TENNILLE : Love will keep us together


Acquis d'occasion dans la Marne dans les années 2000
Réf : 625 040 -- Édité par A & M en France en 1975
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Love will keep us together -/- Gentle stranger

Voilà un vrai souvenir d'enfance. J'avais 12 ans, entre la cinquième et la quatrième, quand ce 45 tours est sorti. Je me souviens qu'on l'entendait partout, que je l'aimais bien et qu'on le chantait.
La pochette donne le ton et est très directe : ça parle d'amour, ça vient des Etats-Unis où ça se vend comme des petits pains (meilleure vente de 45 tours de l'année 1975)... ? Allez, une pochette jaune bien claquante avec deux cœurs dessinés en "stars and stripes". Faut le vouloir pour ne pas comprendre le message et même moi, qui commençait à peine les cours d'anglais, j'ai dû le saisir, même si je ne crois pas qu'on ait acheté le 45 tours à l'époque.
La mention "N° 1 USA Disco-Super hit" colle à peu près, sauf pour le côté Disco. Je ne vois pas où ils ont été pêché ça. C'est de la pop, de la pop 24 carats, au niveau de Abba. Ce n'est qu'aujourd'hui que je me rends compte qu'il y a plein de synthés et d'autres claviers là-dedans, mais même avec une basse-clavier au son trafiqué, je n'entends pas de disco là-dedans.
Mais c'est accrocheur, avec une construction bizarre de couplets qui se terminent en refrain, des répétitions et des "Stop" et "I will" qui accrochent. C'est excellent et c'est toujours aussi efficace après quarante ans, ça ne vieillit pas, comme tout bijou pop qui se respecte.
Je me souviens à l'époque j'ai essayé de retenir le nom du groupe et de comprendre le titre, mais je n'étais pas allé jusqu'à essayer de déchiffrer les paroles moins évidentes car elles n'étaient nulle part.
Je ne savais absolument rien de Captain & Tennille à l'époque. Je ne savais pas que le duo était un couple, que le Captain s'appelait Daryl Dragon, que le prénom de Tennille était Toni, qu'elle avait une coupe de cheveux à la Mireille Mathieu et que trois de ses soeurs les accompagnaient aux chœurs.
Je ne savais pas non plus que Love will keep us together était une reprise d'une chanson créée deux ans plus tôt par Neil Sedaka.
Et puis, je ne connaissais pas la connexion avec les Beach Boys, que le Captain et Tennille ont tous les deux accompagnés sur scène aux claviers. Mais ça va plus loin que ça, puisque leur premier album, également intitulé Love will keep us together, contient deux reprises de God only knows et Disney girls (1957) (de Surf's up écrit par Buce Johnston et ici co-crédité à Dennis Wilson) ainsi que la version originale de I write the songs, une chanson de Bruce Johnston rendue célèbre par Barry Manilow quelques mois plus tard.
Mais tout ça c'est pour les rats de discothèque. Ce qui compte, c'est la joie pop de Love will keep us together.
Et pour le capitaine et Toni, est-ce que ça a marché ? Est-ce que l'amour leur a permis de rester ensemble ? Eh bien oui pendant très longtemps, mais l'histoire se termine quand même mal puisqu'ils ont fini par divorcer en 2014.


Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin