16 mai 2016

LES NÉGRESSES VERTES : Zobi la mouche


Acquis sur le vide-grenier d'Avize le 8 mai 2016
Réf : OTT 470 118 -- Édité par Off The Track en France en 1989
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Zobi la mouche -/- Hey Maria

Dimanche dernier, on aurait pu croire que l'été venait.  L'harmonie municipale jouait deux-trois derniers airs devant la mairie après la cérémonie du 8 mai et les vinyls risquaient de fondre sur le bitume.
Sur la place, un gars avait un bac de 45 tours et refusait d'annoncer un prix d'avance ("un euro ou un cinquante, ça dépend"). Évidemment, quand je lui ai sorti un 4 titres réédité dans les années 80 des Stones, il m'a annoncé 2 €. Pour deux 45 tours des Négresses Vertes, celui- ci et Voilà l'été, il voulait 1 € l'un et 1,50 € l'autre. Je lui ai fermement dit que je n'en paierais pas plus de deux euros, et il a accepté.
J'ai eu envie d'acheter ces 45 tours car j'ai souvent pensé chroniqué un disque des Négresses Vertes ici, mais je n'avais que l'album Mlah et, quand c'est possible, je préfère m'intéresser à un single qu'à un album entier.
J'avais vu que les deux faces B étaient Paulo et Hey Maria, deux titres que je connaissais, et j'étais persuadé qu'ils étaient tous les deux sur mon 33 tours Mlah. J'ai été tout étonné de découvrir à mon retour que ce n'était pas le cas, et j'étais d'autant plus content de mon achat. Pour Paulo, qui est aussi le nom du bassiste du groupe, c'est une chanson que j'ai dû connaître à l'époque sur ce single ou sur scène car elle n'est pas sortie ailleurs. Pour Hey Maria, l'explication est plus simple : le 33 tours compte 12 titres, tandis que le CD en a 14, les deux en plus étant Hey Maria et Le Père Magloire. C'était assez courant de mettre un bonus sur les CD, ne serait-ce que pour justifier la différence de prix conséquente avec les 33 tours, mais de mon côté, je n'ai acheté mon premier lecteur CD que courant 1989 et, dans un premier temps, j'achetais très peu de CD. Je ne me suis donc pas posé de question au moment d'acquérir Mlah, même si je perdais deux titres au passage.
Mon premier souvenir des Négresses Vertes, c'est d'avoir eu l'impression que leur maison de disques Off The Track menait une campagne de promotion très appuyée pour les lancer. Chez Radio Primitive, on avait reçu l'album en multiples formats, moult dossiers de presses, des disques à faire gagner aux auditeurs, des singles hors commerce ou remixés... On avait même appris que le groupe faisait une tournée promo dans un bus à ses couleurs.
Il faut dire qu'il y avait de quoi. Mlah est un album excellent, l'un des quelques classiques à avoir émergé de la mouvance rock alternatif et le groupe était une vraie tribu, façon Pogues ou Specials, avec comme figure de proue le chanteur Helno qui, dentition comprise, aurait pu passer pour le petit frère de Shane McGowan.
J'ai eu la chance de voir Les Négresses Vertes en concert au cours de la tournée qui a suivi la parution de leur premier album, à L'Usine de Reims le 1er avril 1989, avec les locaux d'Aldo Magic Band en première partie, un groupe qui comprenait un flûtiste, mais aussi les amis et futurs Combinaisons Le Vieux Thorax et DJ Gamover. Un excellent concert !
Zobi la mouche est la première chanson publiée par Les Négresses Vertes, en 1988 sur la compilation Nos amis les bêtes, qui regroupait la fine faune de l'alternatif, des Endimanchés aux Satellites. C'est aussi la chanson qui ouvre leur premier album et le titre principal du premier 45 tours qui en a été tiré. L'écho a été bon en Angleterre et le label branché Rhythm King y a édité Mlah, ainsi que Zobi la mouche remixé par William Orbit.
Il y a plein de chansons sur les mouches et celle-ci est une des plus réussies. Si on ne s'intéresse qu'à celles en français, les paroles seraient à la limite à rapprocher de celles de La mouche de Michel Polnareff, mais dans l'esprit on est plus près de la Mireille de Dick Annegarn, qui elle aussi a un petit nom.
Dans la rythmique, Zobi m'a souvent rappelé 3 Mustaphas 3, un autre groupe édité par Off The Track qui mélangeait les musiques locales du monde entier, et qui est passé à L'Usine en avril 1989.
C'est heureux que Hey Maria ait été incluse sur la version CD de l'album et n'ait pas été reléguée sur une face B de 45 tours car c'est un des nombreux (presque tous) excellents titres de Mlah. C'est une chanson plutôt enjouée sur la mort, mais depuis le décès d'Helno en 1993 elle me noue toujours un peu les tripes quand je l'entends chanter "Hey Maria, tu es morte et moi je suis là, Hey Maria, tu es morte, moi je suis toujours là" ou un peu plus loin "Vrai qu'on mourra un jour ou l'autre, vu que nous ne sommes pas éternels. Alors bon comme l'a dit l'autre, pourquoi devancer l'appel. Vieillir, vieillir avant de mourir, si ce n'est pas rigolo ça me fait crever de rire, c'est aussi con que je respire.".

On trouve toujours assez facilement et pour pas trop cher, le CD de Mlah, neuf ou d'occasion et ces deux chansons sont aussi sur des compilations.





Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin