01 juillet 2012

PRINCE BUSTER AND ALL STARS : Take it easy


Acquis sur le vide-grenier du Baizil le 1er juillet 2012
Réf : AZ 10358 SG 12 -- Edité par Disc'AZ en France vers 1967
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Take it easy -/- Julie on my mind

Là, on va bien être obligé de parler de coïncidence... Ça fait des années que je fréquente les vide-greniers et les dépôts-vente et je n'avais jamais vu de 45 tours de Prince Buster. Et là, à peine trois semaines après m'être procuré une reprise parasitaire de son classique Al Capone, voilà que je tombe sur ce 45 tours.
Je l'ai bien mérité, il faut dire : je m'étais concocté un circuit de trois (petits) vide-greniers, et c'est à peine si j'ai vu un disque en vente dans les deux premiers. Par contre, arrivé au Baizil, j'ai avisé dès le premier stand un carton contenant visiblement des 45 tours années 60, et un des premiers disques sur lequel j'ai mis la main, c'était le disque de Prince Buster, sans sa pochette, bien usé et un peu gondolé (mais il passe pas trop mal). Deux-trois disques plus loin, j'ai trouvé la pochette vide du disque, en papier, pas mal usée elle aussi, mais j'étais content d'avoir l'objet au complet (plus une grosse dizaine d'autres, dont Ne nous fâchons pas de Spartaco-Sax).
Ce que j'ai tout de suite remarqué aussi, c'est que ce disque est édité en France par Disc'AZ, le label même responsable de la sortie du 45 tours des Prince of Wales Stars qui tentait de capter une partie du succès d'Al Capone !!
A ce sujet, j'ai fait un beau loupé puisque ce disque figure bien sur la page Prince Buster de 45 Vinyl Vidi Vici, que j'avais consultée et sur laquelle j'avais fait un lien, mais je m'étais concentré sur les différentes éditions d'Al Capone et je n'avais pas remarqué cette unique sortie de Prince Buster chez Disc'AZ.
C'est quand même assez drôle de voir un label quasiment pirater un artiste, puis sortir officiellement une de ses productions officielles quelques mois plus tard. Peut-être qu'il y avait chez Disc'AZ quelqu'un de vraiment très fan de prince Buster, à moins que ce contrat de licence soit une façon de se rattraper après le coup des Prince of Wales Stars ?
De son côté, Prince Buster savait aussi sûrement être souple avec les règles de la propriété intellectuelle : les deux faces de ce 45 tours, qui sont sorties en 1967 en Angleterre sur des 45 tours différents, sont créditées à C. Campbell (pour Cecil Campbell, le nom de Prince Buster) alors qu'il s'agit de deux reprises !
C'est chez London '69 que j'ai appris que Take it easy est une reprise d'un tube rocksteady d'Hopeton Lewis. Cette version, également rocksteady, est excellente. Prince Buster a transporté l'action à Paris (ce qui explique peut-être la sortie en France du titre et le crédit à Campbell) et il remplace successivement "Take it easy" par "Champs Elysées", "Ma chérie" et "Gai Paris". 
Julie on my mind est sorti en Angleterre d'abord en face B de Going to the river, puis, probablement très peu de temps après, en face A d'un autre 45 tours avec This is a hold up en face B. La lecture de l'étiquette nous apprend deux choses : qu'en Angleterre ce titre était crédité à R. Mellin et que la très belle guitare qu'on entend est celle de Lyn Tait. Apparemment, l'original a été enregistré par Adam Wade et est réputé dans les milieux Northern soul.
Voilà, ça me suffit pour aujourd'hui, mais si la semaine prochaine je tombe sur un carton de 45 tours du Prince, façon Condé-sur-Kingston, je ne manquerai pas de vous en faire part !

1 commentaire:

Hectorvadair a dit…

T'en as de la chance de tomber sur des trésors comme ça. Enfin, ceci dit, je ne fait pas les vides greniers ! (bouuh)

LinkWithin

Linkwithin