21 juillet 2012

THE BEAT : Save it for later


Acquis probablement à La Clé de Sol à Châlons-sur-Marne en 1982
Réf : 104 286 -- Edité par Arista en France en 1982
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Save it for later -/- What's your best thing ?

Sur le même modèle que ce qui a été fait pour The Jesus and Mary Chain, et notamment Psychocandy, Edsel vient de rééditer les trois albums de The Beat, I just can't stop it, Wh'appen et Special Beat Service, en albums de 2 CD + 1 DVD qui doivent couvrir l'intégralité de la discographie officielle du groupe, plus des inédits, des sessions radio et des titres en concert.
Une réédition qui me fait très plaisir car The Beat est un groupe que j'aime beaucoup et qui semble un peu oublié ces dernières années. Ils ont peut-être un peu souffert de leur association initiale avec 2 Tone et le mouvement ska de 1979. Musicalement, ils étaient probablement supérieurs à Madness, et même plus éclectiques que les Specials, incorporant plus d'éléments pop et rock à leur sauce ska-reggae-Caraïbes.
Pour fêter ça, j'ai choisi un 45 tours français de The Beat. Il se trouve que, pour la plupart, leurs 45 tours anglais avaient des pochettes neutres et très rétro de leur label Go Feet. Arista, qui sortait leurs disques sous licence en France, a préféré la plupart du temps créer une pochette plus spécifique. Le résultat n'est pas renversant, mais ça donne quand même des pochettes un peu rares. Pour celle de Save it for later, le label a pris une photo noir et blanc du groupe datant de la même session que celle du 45 tours précédent, Monkey murders (un titre qui n'est jamais sorti en face A en Angleterre. Arista n'avait pas dû aimer assez Doors of your heart).
Save it for later est l'un des titres pop-rock de de The Beat, taillé un peu sur le même modèle que Best friend, l'un des singles extraits du premier album. Là, on en était au troisième et le groupe allait bientôt se séparer (Au 21e siècle, deux versions du groupe tournent séparément). La chanson s'ouvre par un riff très accrocheur à la guitare et est marquée par une rythmique particulière, qui fera le succès par la suite des Fine Young Cannibals. Je ne crois pas que ce single a très bien marché en Europe, mais il a eu du succès aux Etats-Unis et il a suffisamment marqué les esprits pour avoir été repris aussi bien par les Who que par Pearl Jam.
La face B, What's your best thing ?, démarre très bien, mais ensuite il semble y avoir des problèmes de construction : on se demande si les musiciens jouent ensemble et on cherche un vrai refrain. Peut-être qu'ils n'ont pas suffisamment travaillé dessus, et ça explique sûrement pourquoi ce titre n'est pas sur l'album.
En tout cas, ça reste un excellent disque, comme presque tout ce qu'a fait The Beat, et quand je l'écoute je dois me pincer pour me rappeler que ça fait déjà trente ans que je l'ai acheté.


La vidéo d'époque de Save it for later. Le son particulièrement pourri ne rend pas bien compte de la pêche de l'enregistrement original.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin