19 juillet 2012

SPAIN : The blue moods of Spain


Offert par La Radio Primitive à Reims en 1995
Réf : SPAINLPPROMO -- Edité par Restless/PIAS en France en 1995 -- Echantillon promotionnel interdit à la vente
Support : 33 tours 25 cm
Titres : Untitled #1 -- Ray of light -/- Untitled #1 -- Ray of light

J'étais à Rennes en 1995 pour les Transmusicales et pour participer à une réunion de la Férarock. J'ai assisté au concert à la salle de la Cité le soir de mon arrivée, avec à l'affiche Ruby, Spain, Red Snapper et Renegade Soundwave.
Je mentirais en disant que je garde beaucoup de souvenirs de ce concert. Il me semble que je suis sorti dans le hall à un moment pendant le passage de Red Snapper car, même si j'aimais bien un de leurs singles, c'était vraiment trop jazz pour moi. J'ai quelques vagues souvenirs de Ruby, je crois, mais autant j'ai des souvenirs assez nets des prestations de Beck, Soul Coughing et Vic Chesnutt dans la même salle, autant j'ai du mal à me remémorer le concert de Spain, et plus j'essaie d'y penser, plus c'est la prestation des Radar Brothers au printemps 1997 en Allemagne qui me revient en tête, celle d'un autre groupe dont on a l'impression qu'il se forçait à jouer sur un tempo volontairement ralenti.
J'imagine que ce superbe objet promotionnel édité par PIAS en France spécifiquement pour ce concert de Spain aux Trans a dû pas mal circuler à Rennes pendant le festival, mais je pense bien que c'est plutôt à Reims que j'ai obtenu mon exemplaire.
Le recto de la pochette reprend la maquette de celle, d'ambiance très jazz, de The blue moods of Spain, le premier album du groupe, dont la tournée et ce 25cm faisaient la promotion. Je ne crois pas avoir l'esprit mal placé, mais j'ai toujours pensé que, avec son foulard positionné comme un garrot et son bras ouvert, la jeune femme sur la pochette donnait l'impression qu'elle allait se piquer.
Au verso, changement complet de style graphique puisqu'on y trouve l'affiche très tribale réalisée par Fred Voisin pour les Trans cette année-là. A l'époque, je connaissais Fred Voisin pour ses illustrations dans le NME et certaines des pochettes de disques qu'il a réalisées, notamment pour On-U Sound. Une soirée du festival était d'ailleurs dédiée au 15e anniversaire du label d'Adrian Sherwood (j'ai dû y assister en partie) et il y avait aussi une expo Fred Voisin dans la ville, que je n'ai pas vue, mais j'ai eu depuis l'occasion de les croiser, lui et ses oeuvres, puisqu'il s'est installé à Reims en 2000.
Si ce disque promotionnel est très réussi, il a quand même un défaut : quitte à graver les deux faces du disque, je ne comprends pas pourquoi la décision a été prise de reproduire à l'identique en face B les deux extraits de l'album déjà mis sur la face A.
Sinon, les titres choisis sont excellents, et lents aussi, forcément lents. Ce sont deux des nombreuses réussites de The blue moods of Spain. Sur les deux ici, j'ai une préférence pour Untitled #1, mais sur l'album dans son ensemble, mon préféré est le tout dernier, Spiritual.
De son graphisme à  son ambiance et à sa composition, ce premier album de Spain a fortement marqué les esprits. Assez courageusement, le groupe a fait fortement évolué son style pour She haunts my dreams, son deuxième album en 1999, mais n'a pas réussi à sortir de l'ombre portée de son premier disque.
Séparé après un troisième album, Spain s'est reformé autour de son fondateur Josh Haden en 2007. Depuis, deux volumes de démos de The blue moods of Spain ont été diffusés en ligne (1 et 2) et un nouvel album est sorti ce printemps qui, du titre, The soul of Spain, à la pochette, se situe lui très ostensiblement dans le sillage de son illustre prédécesseur.


Spain, Untitled #1, en direct en 1996 dans l'émission Nulle part ailleurs de Canal +.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

bonjour,
Ils ont rejoué aux botaniques cette année. Dominique A fait même un compte rendu du concert sur son site. J' aime beaucoup cet album aussi. Pas encore écouté le dernier.

LinkWithin

Linkwithin