14 décembre 2008

SORRY : Oh !! Cathy


Acquis sur la braderie/brocante d'automne d'Ay le 26 octobre 2008
Réf : 20 97994 -- Edité par Kiswell en France en 1979
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Oh !! Cathy -/- You're leaving

Ce 45 tours fait partie du lot de sept 45 tours que j'ai achetés sur un même stand à Ay cet automne, parmi lesquels figurait notamment celui de Pro Cromagnum.
Je n'avais absolument jamais entendu parler de ce groupe Sorry. Si j'ai acheté ce disque c'est bien sûr à cause de l'intrigante mention "New wave disco" sur la pochette. D'autant plus intrigante que, si le disco a influencé énormément de monde à l'époque et s'est infiltré sur les disques d'artistes aussi divers que les Rolling Stones ou Blondie, pour n'en citer que deux, je n'ai pas connaissance d'un sous-genre ou d'une étiquette associant particulièrement la new wave au disco même si, j'en conviens, l'influence du disco était quasiment partout en 1978-79.
Enfin bref, Sorry semble être le groupe d'un seul album et d'un seul single, celui-ci, qui en est extrait. Je ne sais pas ce qu'il en est de la version longue Discomix sortie en maxi, mais la très bonne nouvelle c'est que Oh !! Cathy n'a absolument rien de disco et qu'en plus elle s'avère être une bonne chanson !
A première écoute, sans connaître la date de sortie et sans avoir vu la mention de la pochette, je n'aurais pas spontanément associé Oh !! Cathy à de la new wave : la principale concession au son de l'époque c'est que la petite mélodie insistante qui fait toute la chanson est jouée aigüe avec un synthé ou un séquenceur. Le tempo est moyen, la rythmique c'est de la guitare saturée, ce qui fait qu'on est dans un schéma pas très loin du Jacno en solo, mais le chant a un vague côté Rod Stewart (D'ya think I'm disco ?) et au bout du compte ce que je trouve comme comparaison qui correspondrait le mieux à ce titre c'est un amalgame de Pop muzik et M factor, les deux faces du 45 tours le plus célèbre de M (le groupe de Robin Scott bien sûr, pas le fils de Louis), qui date aussi de 1979 (Mais Oh !! Cathy est daté 1978 sur la pochette). Pas un chef d'oeuvre, loin de là, mais une bonne surprise et une chanson qui accroche bien et reste dans la tête avec son refrain "Oh !! Cathy" et sa ritournelle synthétique.
Evidemment, faut pas rêver, ça se gâte énormément sur la face B. You're leaving est une ballade rock à grand renfort de violons, de descente de toms de batterie, de chant haut perché et de choeurs encore plus aigus. Le slow rock dans toute son horreur, sans intérêt pour moi mais sur lequel les nombreux fans du tube Lover why de Century seraient bien avisés de jeter une oreille : en effet, il se trouve que Sorry était le projet de Paul Ives, parolier et producteur (décédé en 2007, apparemment), dont le principal fait d'arme est d'avoir travaillé pour Century, groupe de Hard FM français auteur de ce tube "immortel" en 1985. Or, il suffit de remplacer les violons de You're leaving par des synthés et on a, avec six ans d'avance, le prototype parfait de Lover why !
Sinon, la pochette de ce disque conserve quelque chose d'énigmatique. Je n'arrive pas à lui trouver un sens, si ce n'est qu'il y a probablement un aspect homoérotique à cette sculpture — peut-être en papier maché — d'un mec au jean moulant ouvert et en bottes américaines (un look assez disco pour le coup) qui tient par l'épaule et qui est attaché à un buste identique mais sans bras. C'est peut-être plus flagrant encore sur la pochette de l'album où l'on voit que la sculpture était posée à l'origine sur un canapé.

(Vous l'aurez compris, Oh !! Cathy n'a absolument rien de commun avec le Oh Catherine de Pere Ubu...)



La pochette de l'album de Sorry

2 commentaires:

Olivier a dit…

Century! Belle coïncidence! J'étais dans mon lit et j'essayais en vain de me souvenir du nom du groupe qu'on écoutait de force à l'internat parce que l'un d'entre nous avait mis la main sur la cassette qu'il tournait dès que la face était finie (et ainsi ad libitum) -- je me souviens d'un mercredi après-midi durant lequel on avait subi 4 heures de Century, tout ça parce qu'il avait un magnéto; l'une de mes plus grandes migraines!

Pour en savoir plus sur Century:
http://jdsallaberry.free.fr/bab/jd/century.htm

Christophe a dit…

Oh, je ne nierai pas avoir apprécié vaguement lover why en son temps (il faut dire qu'il est sorti en même temps que Gold Ville de Lumière), mais le gloubiboulga musical qui me servait de références durant mon adolescence tardive ne permettait pas de faire rapidement des choix (c'est bon / c'est nul), et je savais donner sa chance au produit sur des critères parfois éminemment liés à l'éveil de ma libido (et partant l'intérêt pour ces slows qui tuent, idéaux pour... bon, je vous laisse imaginer).

Quant au sticker qui t'a intrigué chez Sorry, j'aurais fait sûrement le même geste (l'acquisition à l'aveugle de ce disque) si je l'avais découvert, car il est effectivement une bonne accroche marketing.

Un bouquin, assez moyen au demeurant (peu d'analyse finalement, de grosses impasses et des survalorisations de certains genres ou artistes), a eu le mérite de faire un petit état des lieux de ces appellations énigmatiques (j'avais d'ailleurs fait une allusion à propos du fameux Disco rock du i was made... de Kiss http://www.pop-hits.net/article-3706165.html)

On retrouvera les références et une présentation de son travail par l'auteur du livre sus-cité ici : http://maxi45tours.blogspot.com/2007/08/le-1er-livre-consacr-au-maxi-45-tours.html

sesse

LinkWithin

Linkwithin