12 décembre 2008

LES FRERES NUBUCK : E.P. 3 titres Preview


Offert par Sorry But Home Recording Records par correspondance en France en décembre 2008
Réf : [sans] -- Edité par Sorry But Home Recording en France en 2008
Support : 1 fichier Zip comprenant 3 fichiers MP3 et 1 fichier JPG
Titres : In meiner Garage (Wie Ribery) -- L'oeil de Moscou -- Seconde main

Je n'aime pas trop faire ce genre de grande déclaration à l'emporte-pièce, mais à mon sens et sans conteste Les Frères Nubuck sont le groupe français le plus injustement sous-estimé des années 2000.
Les frangins Chris Gontard et Rémy Chante ont atteint ensemble une certaine maturité musicale dès l'album Chez les nudistes en 2004. On peut comprendre que la pochette et le titre de cet album et du EP qui l'accompagnait (Les culs nus) aient pu avec leur côté grosse blague occulter la qualité de ce disque, qui justifie pourtant pleinement le slogan du groupe, "Bombe pop artisanale", mais l'album suivant, Chaque vivant est un mort en puissance, aurait dû permettre aux Frères Nubuck d'éclater au plan national et de toucher un public au-delà de son réseau indé du sud-est avec des connections belges.
Après tout, on a là un groupe complet, avec deux auteurs-compositeurs de talent, qui écrivent en français et composent en intégrant et ingérant 50 ans d'histoire de la pop-music, un grand groupe de scène avec un vrai showman comme chanteur. Franchement, si j'étais directeur artistique d'un gros label (si ça existe encore), cela fait longtemps que j'aurais fait bien plus que de m'intéresser de près aux Frères Nubuck pour leur donner l'assise populaire qu'ils méritent.
Au lieu de ça, sous prétexte que leur label Sorry But Home Recording édite leurs disques en édition limitée sur CD-R, la presse nationale semble au pire les ignorer ou au mieux relègue les chroniques de leurs disques au rayon des auto-productions. Je rage...
Mais, enfermés dans leur Good Morning Twist Studio, les Nubuck ne lâchent pas l'affaire. Cet été, ils annonçaient sur leur blog MySpace la diffusion d'une série de EPs en prélude à un nouvel album, avec des nouveautés, des démos et des sessions live. Je ne suis pas sûr qu'il y aura effectivement une série de EPs, mais en tout cas les Nubuck proposent depuis le début de ce mois en téléchargement libre sur leur site cet EP de trois titres qui donne un avant-goût de leur nouvel album, Disque mineur, fin de règne animal, annoncé pour janvier 2009 et on ne saurait trop les remercier de ce cadeau.
Si j'en crois la numérotation des MP3 fournis, In meiner Garage (Wie Ribery) ouvrira l'album. C'est un titre pop très accrocheur, comme la chanson Chez les nudistes en son temps, mais en plus rapide et encore plus dansant. L'accroche commence avec une ligne de cuivres et une ligne de basse façon Motown, mais les guitares électriques sont aussi bien présentes sur le refrain.
Les paroles sont encore une fois excellentes. Elles accrochent sans raconter une histoire linéaire. Au début, on se croirait encore dans l'album précédent, dont le thème central était la mort et la maladie (Il est question de broche, d'écrous dans l'os, de cicatrice, de ganglions,...), puis vers le milieu de la chanson on prend la tangente ("Depuis dix ans j'apprends la guitare dans mon garage"). Une fois de plus, il faudrait montrer les textes des Nubuck en exemple à tous ces groupes francophones qui préfèrent nous imposer de mauvaises paroles en anglais (mal prononcées souvent) plutôt que de se risquer à nous proposer des paroles en français qu'on risque de comprendre.
L'enchaînement avec le deuxième titre est tellement réussi, même si cela ne sera pas le cas sur l'album, que lors d'une écoute distraite il a fallu que je regarde le numéro de piste sur le lecteur CD pour savoir où j'en étais. L'oeil de Moscou est plus atmosphérique, avec des vocaux raconteurs/déclamatoires, mais aussi et toujours un travail impressionnant d'accompagnement musical, avec notamment de la trompette quasi-mexicaine, plus Calexicaine que Jouvinienne.
Avec Seconde main, on revient à de la bombe pop comme les Nubuck en sont grands pourvoyeurs. Les paroles parlent d'avoir envie de baiser des filles mais abordent aussi la question de la réussite et du succès ("Quand je regarde ma vie de façon chronologique, et ben y'a rien qui fout la trique. Je rêvais d'une ascension fulgurante et au lieu de ça c'est la descente". On dirait du Miossec chanté sur un ton guilleret, si c'est imaginable. Les deux autres titres du disque abordent plus ou moins aussi ce thème, mais avec à chaque fois un angle et une situation différents. J'espère simplement que les prochains disques des Nubuck traiteront des affres du succès, un peu comme ce tube des Streets, When you wasn't famous, dont ils ne sont pas si éloignés que ça.

Hier, Les Frères Nubuck jouaient à domicile, à Grenoble, avec Perio en première partie. Du coup, le gratuit culturel local Le Petit Bulletin leur a consacré sa couverture et un article en deux parties (ici et ).
Cet EP peut être téléchargé ici.
Les disques Sorry But Home Recording sont notamment disponibles sur leur site, mais aussi en CD ou en téléchargement chez CD1D.

Ajout du 1er décembre 2009 :

A l'occasion de leur concert à Grenoble le 27 novembre 2009, France 3 a consacré un sujet aux Frères Nubuck.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour les Nubuck c'est vrai qu'une question reste : mais que font les gens de la presse spécialisée? Où sont ils ceux qui sont censés (et payés) aussi nous faire découvrir des groupes comme les nubuck? Leurs deux derniers albums sont excellents et celui ci s'annonce bien... Ouais m'sieur Pol l'expression "je rage " est tout à fesse (je ne voulais pas la rater celle là vu l'esprit de "chez les nudistes") justifiée.
ph

Ludovic a dit…

Un grand merci monsieur Dodu pour cette découverte essentielle. Pour filer la métaphore, j'en reste sur le cul ! Je viens de commander leurs 2 premiers albums et, comme ph, je suis (une nouvelle fois) dégouté par ce système merdique qui ne promeut que des bouses. Enfin, heureusement, le net permet de faire émerger les vrais pépites ! A ce titre, et dans un genre autre, je vous conseille chaleureusement le nouvel album de NLF3. Ride On A Brand New Time est une oeuvre merveilleuse, mystérieuse, touchante.
ludovic

Pol Dodu a dit…

Ça y est, avec quelques mois de retard, l'album des Frères Nubuck "Disque mineur, fin de règne animal" est sorti le 9 juin.
Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, les Nubuck seront en concert à Paris au Glaz'art le 24 juin dans le cadre de la Série des Inaperçus (Entrée libre).
J'ai hâte d'y être !

LinkWithin

Linkwithin