23 décembre 2008

FLY ASHTRAY : Doodnat Mahadeo


Offert par Dark Beloved Cloud par correspondance en décembre 2008
Réf : dbc255 -- Edité par Dark Beloved Cloud aux Etats-Unis en 2008 -- Fourni dans le cadre du Dark Beloved Cloud Singles Club
Support : CD 7,5 cm
10 titres

Je ne sais pas comment il survit financièrement, mais c'est une joie de savoir qu'un label comme Dark Beloved Cloud existe en 2008.
La première fois que j'ai entendu parler d'eux, c'est quand ils ont sorti en 1998 le premier best-of en CD de Family Fodder suivi en 2002 de Tender words, l'album de la reformation du groupe.
Puis j'avais découvert sur leur site la présentation de leur Singing catalogue II, un mini-CD de 17 titres d'environ une minute chacun : "Vous en voulez un exemplaire gratis ? C'est simple, envoyez-nous un mot, dites-nous votre nom et votre adresse et (c'est important) quel est votre souvenir le plus heureux lié à la musique". Je ne sais plus quel souvenir j'avais cité — j'imagine qu'il y en avait plusieurs — mais j'avais reçu ce mini-CD, avec notamment Family Fodder, Oedipus, Chris knox et Franklin Bruno dessus mais aussi Grace Braun et Fly Ashtray.
Depuis quelques temps, Dark Beloved Cloud ne s'embarrasse plus avec le commerce. Un grand nombre de leurs références sont toujours en vente mais toutes les nouveautés sont des mini-CD 3" disponibles dans le cadre du Dark Beloved Cloud Singles Club.
Et comment on s'inscrit à ce club ? Et bien, le label appréciant de donner de la musique en échange de quelque chose d'autre que de l'argent, il faut envoyer six pochettes carrées de 7,5 cm de côté originales faites à la main à Dark Beloved Cloud pour recevoir en échange au fil du temps six mini-CD avec des pochettes uniques faites par les autres abonnés. Super, non ?
Cet été, j'ai découpé avec son accord six oeuvres de ma grande soeur Paulette Dodu et je les ai envoyées à DBC. La semaine dernière, j'ai reçu mes deux premiers mini-CD : un deux-titres folk de Grace Braun et cet EP de Fly Ashtray.
Grace Braun, je la connais surtout pour son excellent It won't hurt sur la première compilation Loose, New sounds of the old West. C'est amusant, car il y a tout juste deux mois j'ai acheté un CD de Neil Casal avec une reprise de cette chanson et du coup j'avais fait des recherches en vue d'acheter un album de Grace Braun.
Fly Ashtray, je ne les connaissais pas du tout. En écoutant leur disque une première fois distraitement en faisant la vaisselle, je me suis dit entre le bruit du chauffe-eau et les écoulements d'eau que j'avais l'impression d'entendre un condensé de musiques que j'ai aimées, du post-punk indépendant du début des années 80 au lo-fi des années 90 en passant par la noisy pop. Ce n'est pas quelque chose qu'on pourra leur reprocher puisque justement Fly Ashtray est un groupe qui a été fondé en 1983 !!
Cet EP propose dix titres en moins de vingt minutes, ce qui vous donne une idée de la durée moyenne de chaque chanson. Elles sont censées être inédites par ailleurs, mais on trouvait sur le Singing catalogue Slam the pugeot (The board game), un titre en deux parties dont on retrouve ici la première dans l'intégralité de ses glorieuses 32 secondes sous le titre altéré Slam the puegot (Ça n'engage que moi mais il me semble qu'ils ont tout simplement du mal à orthographier le mot "Peugeot"...!). Il y a aussi une chanson qui s'appelle Stop the zockos, qui est le titre d'un de leurs disques, enregistré en 1995 et sorti en 2002, mais je ne sais pas s'il y avait une chanson éponyme dessus.
Donc, à l'écoute du disque, on pense parfois à des indépendants anglais comme Twelve Cubic Feet, à The Fall, à Guided by Voices en moins saturé, aux Fire Engines, aux June Brides quand des cuivres s'invitent sur Hole in the wall et même à Dogbowl ou plutôt, comme il est question de "Fly", à King Missile (Dog Fly Religion), mais ce qui compte c'est que Doodnat Mahadeo propose une série de courtes chansons réussies qui s'enchaînent toutes parfaitement.
La pochette de mon exemplaire avec sa paix en conserve est signée Laura Dunn, une artiste de Biddeford, où elle a notamment exposé cet été au Franklin Street Art Space. Je me demande bien qui a hérité des pochettes signées Paulette...

Il y a plein de MP3 sur le site de Fly Ashtray.
On peut toujours s'inscrire au Dark Beloved Cloud Singles Club.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin