16 avril 2006

CHRIS GONTARD : J'ai envie de crever


Offert par Sorry But Home Recording en novembre 2005
Réf : [sans] -- Edité par Sorry But Home Recording en France en 2005 -- Disponible sur www.sorrybut.com
Support : 1 fichier zip comprenant 25 fichiers MP3 et 1 fichier jpg
25 titres

Bientôt sûrement, on parlera ici de musique disponible uniquement sous forme de fichier à télécharger ou à écouter en ligne. On n'en est pas encore là avec ce disque, mais on est à mi-chemin : c'est bien un disque, puisqu'il y a un semble cohérent, une liste de titres ordonnée, un titre général et une pochette. Mais c'est un disque qu'on ne peut pas acheter chez le marchand ou commander par courrier : il faut télécharger le fichier, graver le disque et fabriquer sa pochette. Et ce n'est pas moi qui m'en plaindrai ! Si on m'avait dit en 1980 qu'un jour je pourrais fabriquer mes disques tout seul à la maison, j'aurais signé tout de suite ! En plus, dans ce cas précis, la musique est diffusée gratuitement...
Chris Gontard est l'aîné des Frères Nubuck. Cet album est une collection de ses démos enregistrées entre 2000 et 2004. Comprenez, pas des premières versions de chansons enregistrées ensuite par les Nubuck, mais plutôt une partie des chansons qui sont restées dans leur état original et n'ont pas eu l'occasion d'être retravaillées ensuite pour être publiées par le groupe. Plusieurs de ces titres sont d'ailleurs crédités aux Nubuck et, en ce printemps 2006, pour leur "Leader d'opinion tour", les Nubuck interprètent trois des excellentes chansons de ce disque : "Ami", "Madeleine" et "Le port de Sitia". Parmi les autres participants, on trouve Sigmund K de Crooner Mic Action et Cyrz, et aussi Lou Barlow, mais là je pense que c'est une participation involontaire...
Globalement, il s'agit d'un excellent disque. Certes, le son est brut, la musique principalement concoctée à base de samples, mais ce n'est pas un problème. Ce qui compte, c'est que les chansons sont bonnes. On apprécie notamment les paroles de Chris Gontard, qui est capable de nous faire plonger dans l'atmosphère de ses histoire en quelques phrases. On peut dater certaines des chansons en fonction de l'ambiance de ces textes, plutôt proche de "Chez les nudistes" ("Sao Polo") ou de "Chaque vivant est un mort en puissance" ("La maison du pendu", "J'ai envie de crever"). Il y a même deux chansons en anglais, une reprise de Kim ("Am I still in your heart") et une, je suppose, de Lou Barlow ("People came"), mais peut-être Chris aurait-il dû les traduire en français...
J'aime un trop grand nombre de ces chansons parmi les 25 pour citer mes préférées. Disons juste que les premières qui m'ont accroché sont "Le pompiste et le panda" et "Erreur de casting", que toutes celles citées plus haut sont indispensables, et que "Les cabots", "Le Stromboli", "Quatorze lignes dans le journal" ou "A côté de la plaque" sont aussi très bien !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin