20 octobre 2007

GEORGES JOUVIN : Les années Georges Jouvin


Offert par les Retrouvailles Pertuisiennes par correspondance en octobre 2007
Réf : 131007/1 -- Edité par les Retrouvailles Pertuisiennes en France en 2007 -- Tirage limité -- Vente interdite au public
Support : CD 12 cm
29 titres

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce qui compte pour un disque ce n'est pas simplement la musique qu'il contient. C'est aussi, souvent, les petites histoires et les rencontres qui s'y rattachent. C'est d'ailleurs la raison d'être de Blogonzeureux!...
Ainsi, on trouve sur ce disque des choses qui me plaisent, notamment Histoire d'un amour, l'un de mes enregistrements préférés de Jouvin, et aussi When (succès des Kalin Twins, intitulé Viens dans sa version française par Richard Anthony) et des trucs un peu latinos comme Sucu sucu, Pepito et Zou bisou bisou, mais ce qui compte, c'est le concours de circonstance par lequel je me retrouve en possession de ce disque.
En 2004, j'ai publié sur Vivonzeureux! Tu m'as trompette mon amour, un travail à partir des pochettes de disque et des titres de morceaux interprétés par Georges Jouvin. Pendant que j'y étais, j'ai édité fin 2005 une compilation virtuelle de Jouvin, Georges, viens souffler le rock.
A la fin de l'an dernier, j'ai été contacté par l'association Retrouvailles Pertuisiennes 1944-45 qui regroupe 150 adhérents nés à Pertuis en Vaucluse en 1944-45. Ils se souvenaient des soirées dansantes animées à Pertuis par Georges Jouvin et son orchestre à sept reprises entre 1957 et 1971 et souhaitaient le contacter. Je n'ai jamais été en contact avec M. Jouvin, mais j'ai fourni ce dont je disposais, c'est à dire deux adresses possibles pour le contacter.



Georges Jouvin et son orchestre avec Dominique
sur le char du corso fleuri de Pertuis le 9 juin 1963


En 2007, les Retrouvailles Pertuisiennes n'ont pas été autorisées par la mairie à constuire un char pour le corso fleuri, mais les contacts avec Georges Jouvin ont été fructueux et, lorsqu'il est apparu que l'homme à la trompette d'or risquait fort d'accepter d'être l'invité d'honneur de l'une des soirées de retrouvailles de l'association pour le cinquantenaire de sa première prestation à Pertuis, le président de celle-ci m'a contacté à nouveau pour savoir si je pouvais fournir des élements pour la décoration de la salle. Là encore, j'ai fait avec ce dont je disposais, c'est à dire que j'ai envoyé les fichiers des 120 reproductions de pochettes de disque dont je disposais, scannées pour Tu m'as trompette mon amour ou glanées sur internet.
Ensuite, plus de nouvelles jusqu'à cette semaine, quand Michel Seignon, le président des Retrouvailles, m'a à nouveau écrit pour me dire que la soirée avait eu lieu samedi dernier et qu'elle s'était très bien passée. Il avait joint à son messages plusieurs photos, où l'on voyait notamment les nombreux panneaux de décoration fleuris réalisés avec les reproductions de pochettes de disque, et me demandait mon adresse pour offrir au nom de l'association et en remerciement le CD commémoratif édité spécialement pour l'occasion, avec l'autorisation de M. Jouvin, et distribué grâcieusement à tous les participants de la soirée.


Quelques-unes des 120 reproductions de pochettes de disque ayant servi
à la décoration de la salle à Pertuis le 13 octobre 2007


Georges Jouvin interprétant "Trumpet voluntary" à Pertuis le 13 octobre 2007

Gilles Pellegrini, Georges Jouvin et Jacques Bessot dit Kako à Pertuis le 13 octobre 2007

Le CD est arrivé très vite. Il était accompagné du programme de la soirée et, très bonne surprise, d'un livret compilant quelques souvenirs de Georges Jouvin, l'homme à la trompette d'or, l'homme aux 5200 concerts, galas dansants et émissions de télévision, aux 270 albums et 125 45 tours (du coup, l'interprète le plus représenté dans ma discothèque !) et aux 25 millions de disques vendus.
Avec un parcours comme ça, on se doute qu'il a une foule d'anecdotes à raconter. J'en partage une avec vous ci-dessous (On peut voir Georges Jouvin en raconter une autre dans une interview vidéo sur le site de la SACEM)et je me réjouis de faire très régulièrement, grâce à Vivonzeureux! et Blogonzeureux!, des rencontres à distance aussi sympathiques que celle-ci.



L'une des anecdotes racontées par Georges Jouvin dans le livret distribué aux participants de la soirée du 13 octobre 2007 (cliquer pour agrandir)

3 commentaires:

Trio d'en bas a dit…

Bonjour,

nous, Trio d'en bas, sommes plus qu'heureux de découvrir enfin un homme intéressé au plus haut point par ce cher Georges Jouvin. Tout votre article est jouissif, photos comprises, et à la mesure du personnage surprenant qu'est notre Georges national.

Fans de la première heure, nous faisions déjà tourner un vinyl sur scène dont la pochette éclairée par un projecteur tournait accroché à la platine, qui jouait, pour le bonheur des oreilles de notre public, cette terrible composition de Mr Jouvin : Studio 3.

Aujourd'hui, cette composition fait partie intégrante de notre répertoire. Aux côtés de Thélonious Monk, Brassens ou Frank Zappa, Studio 3 de G.Jouvin nous apporte la joie au milieu du concert, le sourire se lit sur les visages et la magie du moment emporte notre auditoire.

Nous sommes sérieusement en train de réfléchir à un hommage plus conséquent et plus en adéquation avec la puissance créatrice de Mr Jouvin, que l'on a, à tord, opposé à ce pauvre Maurice André, alors que la comparaison n'a pas lieu d'être. Maurice André est grotesque de technique froide alors que Georges, et le son sucré de sa trompette, ne fait que donner, donner, donner de l'amour, de la passion et du bonheur au gens, tout simplement.

Nous serions évidemment vivement intéressé par un contact plus proche avec vous, et peut être mettre en commun notre attrait pour ce personnage aimé de tous.

Merci.
Le Trio d'en bas.
www.triodenbas.com

Anonyme a dit…

J 'ai eu la chance de rencontrer Mr JOUVIN en septembre 2007 à la SACEM...Toujours frais à 84 ans (85 aujourd' hui), toujours simple et aimable.

Patrice a dit…

Bonjour,

Je suis content de pouvoir vous joindre après de longues recherches sur un titre de Georges Jouvin.
En fait, je recherche un titre"Ma femme" en instrumentale d'après ma mère.
C'est sa chanson avec mon défunt père et je souhaiterais lui faire une surprise.

Merci d'avance à celles et ceux qui pourraient m'aider dans cette recherche.

Patrice

LinkWithin

Linkwithin