14 octobre 2007

THE TRUFFAUTS : French songs


Offert par Ronald Chateauroux par correspondance en octobre 2007
Réf : [sans] -- Edité par The Truffauts en Allemagne en 2007 -- Non commercialisé
Support : CD 12 cm
11 titres

C'est par Jean-Pierre Moya de RockoMondo que j'ai entendu parler des Truffauts pour la première fois, il y a moins d'un an. J'avais tellement apprécié leur Histoire des moutons, proposée en téléchargement dans le billet, que je l'avais programmée sur mon radio-blog, en précisant que j'ai tendance à apprécier les chansons en français chantées par des non-francophones.
Et c'est vrai que j'ai remarqué au fil du temps que j'aime bien entendre des "étrangers" chanter en français : Kevin Ayers avec Puis-je ?, Julian Cope avec Traison, Jonathan Richman reprenant Aznavour ou Chevalier, Dogbowl qui a carrément traduit et interprété toutes ses chansons en français pour un concert à Bruxelles et plein d'autres. Outre l'accent exotique, je crois que ce qui me plait c'est qu'il y a souvent dans ces interprétations une façon d'utiliser le vocabulaire et de torturer la grammaire qui accentue la poésie de la langue et la rend mieux adaptée au rock. Ça produit souvent des phrases qui passent très bien dans les chansons, mais qu'aucun français ne se serait jamais risqué à chanter.
[Petit aparté : on pourrait peut-être conseiller à tous les groupes français qui n'imaginent pas chanter autrement qu'en anglais de faire traduire leurs paroles anglaises en français par un non-francophone...]
Alors, quand Ronald des Truffauts m'a contacté pour me proposer de m'envoyer une compilation maison de leurs chansons en français, j'ai tout de suite dit oui, en demandant juste, après avoir regardé leur discographie, s'il pouvait y ajouter leur reprise du Pablo Picasso des Modern Lovers.
Les Truffauts ont sorti leur premier album en 1987. Le neuvième, Tous les dimanches, date de 2006. Ils jouent une pop-rock qui peut parfois faire penser, dans le domaine français, à Louise Attaque, à Cyclope ou à Noir Désir. Les références qu'ils ont égrenées au fil des années sur leurs disques peuvent également donner une idée de leur style : outre les Modern Lovers (leur version de Pablo Picasso est très bonne), ils ont repris le Velvet Underground (Venus in furs). Dans leurs titres de chansons, on trouve des références aux Smiths (Girlfriend in a coma), aux Troggs (I can't control myself), à Doris Day et à une certaine Polly Jean...
Du nom de groupe au pseudo de ses membres, leur francophilie est évidente, et en plus elle s'est donc traduite très régulièrement sur quasiment tous leurs disques par l'enregistrement de chansons originales en français, que Ronald a donc compilées pour moi sur ce disque.
L'histoire des moutons, une ballade acoustique aux paroles très réussies ("Quand on s'est connus, on avait des boutons et on croyait qu'on en aurait pour la vie, c'est l'histoire des moutons, c'est ce jour là qu'elle commence, c'est l'histoire des moutons, qu'est-ce qu'on était cons, c'est l'histoire des moutons, c'est notre déclaration", sauf erreur de ma part) reste une de mes chansons préférées du disque, mais j'aime aussi beaucoup les deux version de Fanny, dont la première figurait sur leur premier album en 1987, les deux également d'A la terrasse d'un café (une électrique, ma préférée, et une plus franchouillarde à l'accordéon). Eteins la lumière n'est pas une reprise d'Axel Bauer, mais est bien (voire mieux) quand même. Tous les dimanches me ferait presque penser au Biff, Bang, Pow ! de The girl who runs the beat hotel et se termine évidemment par le refrain "Vivement dimanche !".
En vingt ans de carrière, les Truffauts ont joué en Allemagne et aux Pays-Bas mais, malgré leur nom, ils désespèrent encore de donner leur premier concert en France. Alors, si vous programmez des concerts ou si vous organisez un festival, n'hésitez pas à faire appel à eux, ils seront très contents de se déplacer.

4 commentaires:

Pol Dodu a dit…

Avec la sortie de leur dixième album, "The pleasures of life", deux nouvelles "French songs" viennent de s'ajouter au répertoire des Truffauts, "Une question sur le bonheur" et "Tu te prends toujours tout ce que tu veux". Plus d'infos sur leur site.

JP Moya a dit…

Les Truffauts sous downers et en play-back dans cette vidéo bricolée (mais d'époque) de la chanson évoquée ici:
http://www.youtube.com/watch?v=J3cteR_koJY

Pol Dodu a dit…

Merci pour l'info, Jean-Pierre. J'ai rajouté la vidéo dans le billet, du coup.
Cette chanson est l'une de celles qui m'ont donné l'idée de départ pour la dernière publication en date de Vivonzeureux! Records, la compilation "Une chanson French que Maman chantait à moi".

Pol Dodu a dit…

Très bonne nouvelle pour les fans et les curieux : les Truffauts ont mis leurs French songs en écoute sur Soundcloud !
Il y en a 13, les 11 de mon CD-R et les 2 de "The pleasures of life".
A savourer sans modération...

LinkWithin

Linkwithin