15 octobre 2007

THE 4 KNIGHTS : Sing


Acquis sur le vide-grenier de Magenta le 14 octobre 2007
Réf : EAP 1-414 -- Edité par Capitol / Pathé-Marconi en France vers 1953
Support : 45 tours 17 cm
Titres : (It's no sin) -- Charmaine -/- Cry -- The glory of love

Dans mon coin, le vide-grenier de Magenta est l'un des plus grands et des plus sympas de l'arrière-saison. Alors en plus, quand il fait un grand beau temps...
Tout près du fameux camion qui vend du boudin chaud, cette dame avait quelques 45 tours sur une table. J'ai d'abord été attiré par un EP des Platters en bon état, avec Only you bien sûr, mais surtout The great pretender, une chanson à laquelle il suffit que je pense, même plus besoin de l'écouter, pour l'avoir en tête toute la journée.
On m'a annoncé le prix à 50 centimes et j'ai donc entamé le passage en revue de la vingtaine de disques avec d'autant plus de conviction. Et là, le genre de découverte qu'on ne fait malheureusement pas toutes les semaines : des EPs d'une cinquantaine d'années, comme neufs, pour la plupart en pressage américain. La plupart étaient des hits populaires des années 50 (2 volumes de Hits of 54 chez Capitol) et j'en ai extrait deux superbes disques de Les Paul et Mary Ford, un 45 tours sans pochette de Red Foley (très bonne version de Peace in the valley) et ce disque des 4 Knights, dont j'ai tout de suite su que ce serait le plus intéressant du lot pour moi : vu le nom du groupe et la photo de pochette, je me suis dit qu'au pire c'était du gospel et au mieux du doo-wop !
J'ai essayé d'en savoir un peu plus sur ces disques et la propriétaire du stand m'a dit qu'elle les tenait de son arrière-grand-mère, qui les a gardés précieusement des années avant de décider de s'en débarrasser. Elle parlait de son arrière-grand-mère au présent, et, vu son âge, si la brave dame est effectivement toujours des nôtres aujourd'hui elle doit bien être centenaire !
En tout cas, l'arrière-mamie avait une sacrée collection de disques, puisqu'il y avait aussi deux classeurs qui contenaient une des 45 tours sans pochette, certains en vinyl rouge, dont plusieurs d'Edith Piaf. Sans parler de la caisse d'albums que l'arrière-petite-fille a vendu 50 € lors d'un précédent vide-grenier...
Ça se pratiquait à l'époque : la pochette est visiblement la pochette américaine, avec de la publicité en anglais au dos pour toute une série de EPs, de Stan Kenton à Skeets McDonald, en passant par Tennessee Ernie et les Four Freshmen, et seule une étiquette de code-prix "M" sur la pochette et une toute petite mention "Manufactured in France by Pathe-Marconi" sur la rondelle identifient ce disque comme un pressage français. C'est pareil pour les Les Paul & Mary Ford, également édités chez Capitol.
Dès les premières secondes de (It's no) Sin, j'ai su que je ne m'étais pas trompé. Je pense que les quatre chanteurs et la guitare électrique qu'on voit sur la pochette sont les seuls ingrédients musicaux utilisés pour cette reprise d'un tube de 1951 des Four Aces composé par George Hoven, et c'est le dépouillement des arrangements et la pureté de l'interprétation du quatuor vocal qui font de cette version d'une chanson d'amour assez commune un moment magique, un peu comme quand, sur scène, Jonathan Richman interprète en solo en dernier rappel Coin de rue ou Que reste-t-il de nos amours ?. Ce moment magique est prolongé sur la fin quand le dernier refrain est repris par un sifflement très réussi.
La production est la même sur les trois autres titres, mais ils ne me font pas tout à fait le même effet. Charmaine a un petit côté jazzy, Cry souffre un peu d'avoir la plus haute des quatre en solo mais The glory of love, reprise d'un tube écrit par Billy Hill, une autre chanson lente avec du sifflement, est ma préférée après (It's no) Sin.
C'est sur All Music que j'ai trouvé la biographie la plus détaillée des Four Knights. Ils ont effectivement commencé en chantant du gospel dans les années 40 et se sont produits jusque dans les années 60, mais avec pas mal de changements de personnel après le milieu des années 50. Chez Capitol, ils ont sorti plus de quarante singles et deux albums et c'est là qu'ils ont eu le plus de succès avec leurs ballades pop très douces. Ils ont également accompagné Nat King Cole.
Il existe plusieurs compilations des Four Knights en CD, notamment Jivin' and smoothin' et Oh baby ! : Best of, vol. 1 sur lesquelles on retrouve la plupart des titres de ce 45 tours.

3 commentaires:

adelas a dit…

bonjour,
je découvre que certains ont gardé trace des "four knights"... J'ai 72 ans et, d'un coup, c'est toute une partie de ma jeunesse qui me saute à la figure. Oui, mais comment, maintenant, acheter ou télécharger leur musique?

Si vous pouyvez m'aider, merci, metrci d'avance

Pol Dodu a dit…

Bonjour,
Je suis content que ce billet vous ait intéressé.
Il existe quelques compilations CD, dont certaines peuvent être commandées de France.
Essayez par exemple ici.

Anonyme a dit…

J'en ai un certain nombre en mp3.
Vous pouvez me contacter sur :
ruffotitta@yahoo.fr

Je vous les téléchargerai sur un serveur, si cela vous intéresse.

LinkWithin

Linkwithin