08 octobre 2007

JAN ROHDE & THE WILD ONES : Letkiss = Jenka


Acquis sur le vide-grenier de Val-de-Vesle le 16 septembre 2007
Réf : EGF 780 -- Edité par La Voix De Son Maître en France en 1965
Support : 45 tours 17 cm
Titres : At the Jenka show -- The cuckoo Jenka -/- Letkajenka -- Doin' the Jenka

Moins d'une minute après le Gabilou, je suis tombé sur ce disque et j'ai tout de suite décidé de l'acheter, sans aucune hésitation, car le titre de cet EP me donnait, sous la forme d'une équation, la réponse à une question que je me posais régulièrement depuis quelques mois sans avoir pris la peine de chercher à y répondre.
En effet, j'ai acheté il y a environ deux ans un excellent 45 tours de Johnny and Charley, La Yenka, un pressage ibérique d'un disque chanté en espagnol par deux européens du nord. Ce disque a eu un certain succès en Europe et il n'est donc pas rare. Comme il est bon, en plus, surtout les deux titres La Yenka et Baïlar la Yenka, il fait depuis longtemps le bonheur de passeurs de disques tels que ceux de l'Opération Kangourou et il a même eu l'insigne honneur de figurer il y quelques semaines dans la série en cours des 365 days publiée sur le blog de WFMU.
Et donc, je n'avais jamais pris le temps de le vérifier, mais j'étais à peu près certain que cette danse, la Yenka, c'était tout à fait la même qu'une autre danse à la mode des années 60 originaire de Scandinavie, le Letkiss. Pourquoi ça ? Parce qu'à l'oreille, en fonction de mes souvenirs, je trouvais que les deux se ressemblaient beaucoup, et puis parce que, le nom finlandais du Letkiss semblait être Letka jenkka, ce qui quand même est très proche de Yenka.
C'est donc probablement pour éviter toute confusion que le titre français de ce disque donne l'emblée la solution : Letkiss = Jenka (= Yenka pendant qu'on y est). En Scandinavie, ce disque s'intitulait tout simplement 4 x Jenka...
Avec un nom de groupe comme Les Sauvages, j'avais un peu espéré être tombé sur une version rock'n'roll, voire même garage, du Letkiss, mais non, grosse déception. Les Wild Ones jouent plutôt acoustique et très sagement, avec au mieux une légère tonalité Shadows dans le son acoustique. Et double déception avec Jan Rohde qui, même s'il a un look à faire peur jusque et y compris sur son mémorial en ligne (il est mort en 2005 ; ici, J.R. a quand même une tête beaucoup plus avenante !), chante plutôt doucement sur deux titres, plus comme un crooner que comme un rocker, autrement dit plus comme Elvis en 65 que comme Elvis en 55.
En 1980, Jan Rohde interprétait encore, avec les Cool Cats, une version très fidèle de At the Jenka show, même s'il avait un peu de mal à danser et chanter en même temps.
En tou cas, plutôt que de rechercher ce disque, je vous conseillerais de télécharger La Yenka de Jonny and Charley chez WFMU, bien plus drôle avec son mélodica, sa basse et son espagnol massacré !

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin