01 avril 2006

R.E.M. : S. Central rain (I'm sorry)


Acquis au Virgin Megastore à Londres en 1984
Réf : IRSX 105 -- Edité par I.R.S. en Angleterre en 1984
Support : 45 tours 30 cm
Titres : So. Central rain (I'm sorry) -/- Voice of Harold -- Pale blue eyes

Le 19 novembre 1983, c'était un samedi, et il me semble qu'il pleuvait. J'avais très probablement passé la journée à écumer les disquaires de Londres, et je suis arrivé assez tôt à Camden pour le concert de R.E.M. au Dingwalls, avec les Recognitions en première partie. Au moment où je m'approchais de l'entrée pour acheter mon billet et rentrer me mettre à l'abri, un groupe de gars est sorti en discutant. Ils n'étaient pas encore très connus, mais j'ai tout de suite reconnu les membres de R.E.M., qui venaient probablement de finir leur balance. A l'époque, j'avais lu les chroniques dithyrambiques de "Murmur", sans l'avoir écouté, et je n'avais pas acheté (à regret, par manque d'argent) le premier mini-album du groupe, "Chronic town", avec sa superbe gargouille en pochette, quand je l'avais vu à la Clé de Sol à Reims.
Je garde peu de souvenirs du concert, si ce n'est qu'après coup je m'étais dit que j'avais préféré la prestation des Recognitions ! Des années plus tard, je suis tombé sur un grand article dans le NME (probablement), pour les dix ans de carrière du groupe je crois, et c'est là que j'ai appris que j'avais assisté au premier concert européen de R.E.M. Encore quelques années plus tard, et en triant mes vieilles diapositives je suis tombé sur l'image ci-dessous, prise en concert, que j'ai eu bien du mal à identifier. Au bout du compte, j'ai fini par reconnaître les colonnes en fonte du Dingwalls et l'allure de Michael Stipe, qui avait encore des cheveux !
Même si le concert m'avait laissé froid, j'ai quand même acheté ce maxi à sa sortie en mars 1984. Il faut dire que, suivant un procédé longtemps employé à Londres par les labels pour faciliter la montée de leurs nouvelles sorties dans les charts, le maxi était proposé la semaine de sa sortie au prix du 45 tours, à £ 1,50. Ce qui m'avait décidé aussi, c'est peut-être qu'il y avait en face B une reprise de "Pale blue eyes" du Velvet Underground.
Globalement, le disque est loin d'être une réussite. "So. central rain" a été jugé comme un titre suffisamment accrocheur pour être le premier single extrait de "Reckoning", mais franchement il n'y a pas grand chose d'emballant là-dedans, à part l'intro à la guitare douze cordes de Peter Buck. Le refrain est minimal (le petit riff d'intro repris et Stipe qui chante "I'm sorry") et le reste du temps on a l'impression que le chant et la musique ne sont pas mixés ensemble.
La reprise de "Pale blue eyes" est lamentable, mais bon, la première version est si belle et si simple, et si bien chanté par Lou Reed, que je suppose que c'est une reprise casse-gueule à faire, et effectivement ils se sont bien plantés.
Le seul titre qui m'a toujours plu sur ce disque, c'est "Voice of Harold" (repris par la suite sur la compilation "Dead letter office"). J'ai appris aujourd'hui en faisant quelques recherches qu'en fait la piste musicale est celle de "7 chinese brothers", un autre titre de "Reckoning", que je ne connais pas car je n'ai jamais eu l'occasion d'écouter cet album. Qu'en à la piste vocale, elle est très particulière, car en fait les paroles sont dérivées des notes de pochette d'un album de gospel, "The Joy of Knowing Jesus" par The Revelaires !! Et là pour le coup, je dis chapeau à la performance de Michael Stipe, car ça passe très bien, et jamais je ne m'étais douté de rien !

R.E.M. au Dingwalls de Londres le 19 novembre 1983 (photo : Pol Dodu)

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin