23 avril 2006

THE MOONFLOWERS featuring DRUMMY GREEN : Shake it together


Acquis au Cash Converters du boulevard des Batignolles à Paris dans la seconde moitié des années 1990
Réf : PGCD32 -- Edité par PopGod en Angleterre en 1995
Support : CD 12 cm
Titres : Shake it together -- Soul heavy -- Dub it together -- I would like to see Egypt one of these days

Ce jour-là, je suivais une formation à Paris et j'avais profité de ma pause déjeuner pour me glisser dans ce Cash Converters à l'heure de sa réouverture de l'après-midi. Il y avait un prix spécial sur les CD singles quand on en prenait dix, et j'ai trouvé suffisamment de quoi pour faire un lot, au sein duquel figurait celui-ci.
Pourtant, j'avais un préjugé défavorable sur les Moonflowers. J'avais lu des interviews d'eux et écouté un de leurs titres sur une compilation, et mon opinion était faite : une bande de néo-hippies, proche des crusties, à éviter. Et je reste persuadé d'avoir raison sur ce point.
Mais deux choses sauvent ce disque : il est dans un style plus ou moins reggae, et surtout ils ont un invité, Drummy Green, probablement un chanteur jamaïcain, le gars en photo avec un chapeau de paille au dos de la pochette.
Drummy Green ne suffit pas, avec ses quelques interventions vocales, à sauver les trois premiers titres. Il y a une grosse basse reggae, et pas grand chose d'autre (Ah si, un solo de guitare presque progressif, donc presque insupportable pour moi, sur "Soul heavy"). Grosso modo, ils ratent tout ce que The Murphy Federation, par exemple, avait réussi avec "The fed up skank" une quinzaine d'années plus tôt.
Heureusement, il y a "I would like to see Egypt one of these days", le dernier titre, écrit et chanté par Drummy Green. Et là, dès les premières notes, tout tombe parfaitement en place. Là, c'est vraiment du reggae, du bon, il y a de l'orgue qu'on croirait sorti d'un single jamaïcain de rock steady, il y a des choeurs féminins discrets mais efficaces, et surtout le chant excellent de Drummy Green. En dehors de ce disque avec les Moonflowers, je n'ai trouvé aucune référence à Drummy Green sur internet. J'en déduis donc, peut-être hâtivement, qu'il n'a pas fait d'autre disque. Si c'est le cas, c'est bien dommage.
"I would like to see Egypt one of these days" est disponible en CD sur la compilation des Moonflowers "Dirty and lost", sortie en 2002.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin