20 juillet 2015

HERMAN DÜNE : Jackson Heights


Acquis à La Cartonnerie à Reims le 25 novembre 2005
Réf : lane-22 -- Edité par The Track & Field Organisation en Angleterre en 2005
Support : CD 12 cm
6 titres

C'est bien sûr le lapin fumeur de Canailles qui m'a donné l'envie de ressortir ce disque.
Je ne m'en souvenais plus, mais j'ai acheté ce CD à un concert d'Herman Düne, le même jour que l'album de Dr. Sean Berg et Ya Ya HD (un disque qui, soit dit en passant, reste toujours aussi rare et mystérieux presque dix ans après).
Ce concert de la tournée Not on top fut excellent. En première partie, Julie Doiron entama sa prestation par une reprise a cappella d'Innocent when you dream de Tom Waits. Après avoir joué seule, elle a été rejointe pour la deuxième moitié du concert par les membres d'Herman Düne. Puis, comme pour l'album, elle était présente sur scène avec Herman Düne, à la basse.
Ils ont commencé leur concert sur un ton très stonien et, exceptionnellement, David-Ivar a fait une reprise de She don't use jelly des Flaming Lips.
Sorti peu de temps après, Jackson Heights peut être considéré comme un complément à Not on top. Trois titres ont été enregistrés pendant les sessions de l'album, les trois autres quelques semaines plus tard. Trois sont composés par André, trois par David-Ivar. Trois me plaisent énormément (Jackson Heights, Suburbs with you et Evil umpire par ordre d'apparition) et les trois autres (Pet rabbit, Big thing et The enemy's gone but you can't go home for shelter) sont très bien aussi.
Contrairement à ce que laisse entendre le titre de l'album, le groupe était alors à son sommet, enchaînant sans effort apparent disques et concerts excellents et variés.
Les notes de pochette précisent que Pet rabbit a été enregistré pour la première fois pour une session John Peel et que l'animateur radio récemment décédé allait leur manquer. Il les a invités au moins six fois dans son émission, pour des sessions classiques en studio à Londres mais aussi pour des émissions spéciales enregistrées chez lui. Parmi toutes les archives du groupe qui doivent exister, enregistrements inédits studio et live, en groupe ou en solo, qu'on espère voir sortir un jour, la première sortie pourrait être une intégrale de ces Peel Sessions, avec des versions alternatives de leurs titres, des inédits en disque et des reprises intéressantes de Lover lover lover de Leonard Cohen, The neighbors de Jonathan Richman ou Will you love me tomorrow des Shirelles.


Herman Düne, Pet rabbit, en concert au Kule à Berlin, le 4 avril 2005.

Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin