17 avril 2011

THE COWBOY CHURCH SUNDAY SCHOOL : Open up your heart (and let the sunshine in)


Acquis chez Parallèles / Gilda à Paris le 5 avril 2011
Réf : 9-29367 -- Edité par Decca au Canada en 1955
Support : 45 tours 17 cm
Titres : Open up your heart (And let the sunshine in) -/- The Lord is couting on you

Allez, c'est dimanche, le jour idéal pour écouter ce disque du Catéchisme de l'Ecole Cowboy !
C'est toujours surprenant de constater que, même dans une ville de la taille de Paris, on peut trouver des disques de plus de cinquante ans en parfait état dans les bacs à soldes. Même si je suis tombé dessus le même jour et au même endroit, celui-ci a très peu à voir avec celui de Dan Le Sac vs Scroobius Pip et je dois bien avouer que, même s'il s'agit d'un disque vraiment d'époque, avec un nom d'artiste et des titres de chansons pareils je l'aurais sûrement moi-même ignoré si je n'avais pas eu connaissance de la bande originale du film A dirty shame, dont il est l'un des moments forts. Je n'ai toujours pas vu le film, mais apparemment on y entend l'hymne des coincés Open up your heart (and let the sunshine in) à deux moments différents.
Cette chanson a carrément été un tube en 1955 (N° 8 du Billboard). Avec un accompagnement d'orgue, des voix angéliques (accélérées en fait de 33 à 45 tours), nous content les bienfaits de la prière et du sourire face à l'adversité ("So let the sun shine in, face it with a grin. Smilers never lose and frowners never win") et, en face B, avec Le Seigneur compte sur toi, admonestent les enfants contre le catéchisme buissonnier.
Ce disque a été enregistré en famille par Stuart Hamblen, un gars qui, si j'en crois sa biographie sur Wikipedia, a eu un sacré parcours. Certes, il son père était unprêcheur méthodiste itinérant, mais à partir de 1926, c'est en tant que l'un des premiers cowboys chanteurs et acteurs qu'il s'est fait connaître, auprès notamment de Roy Rogers, Gene Autry ou John Wayne. En 1934, il fut le premier artiste à signer sur la toute nouvelle maison de disques Decca. On constate qu'il enregistrait encore pour ce label en 1955. Ce disque, précisément, a été pressé au Canada par The Compo Company, la première usine canadienne de pressage de disques, fondée en 1918 à Lachine, près de Montreal. Elle a distribué Decca au Canada à partir de 1935 mais s'était fait racheter par ce label en 1951.
Hamblen a eu dès les années 1930 de gros problèmes avec l'alcool, et aussi le jeu. Souvent violents, il a été arrêté à de nombreuses reprises. Il a renoué avec la religion à l'occasion d'une "croisade" de l'évangéliste Billy Graham en 1949. Il s'est converti, a arrêté de boire, a milité contre l'alcool, au point de refuser les publicités pour la bière dans ses émissions de radio (Il en animait depuis 1931. Sa dernière émission, en 1952, sur une radio chrétienne, s'appelait The Cowboy Church of the Air). Vue la notoriété d'Hamblen, Billy Graham dira plus tard que cette conversion a été un tournant dans son parcours de (futur) télé-évangéliste.
Si Stuart Hamblen a écrit d'autres tubes, comme This ole house et It's no secret (what God can do) (repris par Elvis Presley sur l'un de ses albums de Noël en 1957), Open up your heart nous suffira comme souvenir de lui. Cette comptine religieuse quasi hip-pop optimiste est à écouter avec un sourire en coin, parce qu'elle le vaut bien et parce que le diable est peut-être à l'affut pas loin.



Aucun commentaire:

LinkWithin

Linkwithin