10 avril 2011

BROTHERHOOD OF MAN : My sweet Rosaly


Acquis sur le vide-grenier de Tours-sur-Marne le 3 avril 2011
Réf : R-0545-II -- Edité par Tonpress en Pologne en 1977
Support : Carte postale 45 tours 18 cm
Titres : My sweet Rosaly -- Let's love together

Dimanche dernier, la météo annonçait de la pluie pour "dans le courant de la matinée". Etant donné qu'il faisait encore sec quand je me suis levé, je me suis un peu dépêché et j'étais d'attaque sur place à Tours-sur-Marne pour le vide-grenier plus tôt que d'habitude, à 8h. Evidemment, la première averse de la matinée est tombée dès 8h5...
J'ai quand même fait le tour rapidement, malgré les bâches, et je pense que de toute façon il n'y avait pas d'affaire miraculeuse à faire. Je ne suis revenu qu'avec ce souvenir, acheté à une sympathique dame belge, un objet kitsch au plus haut point, une carte postale 45 tours avec deux titres de Brotherhood Of Man éditée en Pologne en 1977. Il y avait une autre carte postale avec un titre sûrement plus intéressant, Take a chance on me d'Abba, mais la photo était toute moche alors je l'ai laissée. Car bien sûr, la seule raison pour laquelle j'ai jeté mon dévolu sur cet objet improbable, c'est la photo de la carte postale avec ce couple de hippies en poupées.
C'était encore une fois le cas dans ce bac à disques, mais pendant la majeure partie de sa carrière, Brotherhood Of Man aura été dans l'ombre d'Abba. Il faut dire que, dans un style similaire, ils ont été les troisièmes d'un trilogie pop à remporter l'Eurovision au milieu des années 1970, en 1976 dans leur cas avec Save your kisses for me, après Abba et Waterloo en 1974 et Teach-In et Ding-a-dong en 1975.
Comme avec les disques souples, on est toujours surpris que ce genre d'objet produise encore de la musique quand on le met sur la platine trente ans après. Certes, ce n'est pas de la haute-fidélité et il y a un chuintement assez sensible, mais ça passe. Et ce que ça diffuse, c'est de la pop commerciale sans grand intérêt, même si j'ai une petite préférence pour le deuxième titre (pas de face B, les deux titres sont sur le même côté de la carte), Let's love together, qui correspond mieux à l'esprit de l'illustration. Mais bien sûr, c'est par le plus grand des hasards : on retrouve les mêmes titres sur une autre carte postale, avec également des poupées, qui représentent cette fois des danseurs espagnols !!
Cette photo-ci me plait plus, mais le problème c'est que, dès que la carte se met à tourner en 45 tours, l'illustration devient un gloubi-boulga psychédélique, avec une touche de jaune, du blanc et beaucoup de gris. On a l'impression de voir un repas régurgité par un hippie ayant abusé de goulash au patchouli !
En tout cas, ces objets sont une preuve que, au plus fort du régime communiste, la pop commerciale occidentale était diffusée en Pologne, même si c'était par la bande, ou plutôt par la poste.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Hello Pol D
Les Polonais ont continué a éditer ce genre de cartes dans les années 80 avec des artistes "plus intéressants" (ça ça dépend des goûts...) comme Joy Divison qui a eu la "chance" de voir plusieurs de ces titres publiés dans ce format. Je n'ai jamais eu le privilège d'en croiser une...Mais je pars en Pologne cet été, sait-on jamais...
En tout cas bel objet.
S. K....SKI (de Nantes et d'origine polonaise)

Pol Dodu a dit…

Bonsoir S.,
Merci pour ces précisions. Pour ma part, je signe tout de suite pour une carte 45 tours avec un ou des titres de Joy Division, même si la photo est horrible pour le coup !

LinkWithin

Linkwithin